En ce moment
 
 

Des machines géantes envoyées en Espagne pour sauver le petit Julen, tombé dans un puits

Des machines géantes envoyées en Espagne pour sauver le petit Julen, tombé dans un puits

Plusieurs centaines de techniciens, gardes civils et pompiers se relayaient toujours, samedi en Espagne, pour tenter d'atteindre un enfant de deux ans, tombé le 13 janvier dans un puits étroit et profond, sans savoir s'il a pu survivre.

Les recherches en Espagne d'un enfant de deux ans, tombé dimanche dans un puits étroit et très profond, ont été ralenties vendredi par différents obstacles et les experts ont averti qu'il leur faudrait des jours pour parvenir à lui.

Aucun signe de vie du petit garçon, prénommé Julen, n'a pu être obtenu depuis sa chute dans ce puits abandonné, de 25 cm de diamètre et plus de 100 m de profondeur, à Totalán en Andalousie (sud). Depuis lors, les opérations de recherches ont été menées sans relâche, suivies heure par heure par les médias en Espagne.


Un tunnel perpendiculaire: impossible

Un éboulement à l'intérieur du puits, à environ 73 mètres de la surface, empêche les secouristes d'accéder directement au petit Julen. La première solution lancée consistait à creuser un tunnel perpendiculaire, à partir du flanc de la colline, pour atteindre l'enfant.
 
Cette première solution a cependant dû être interrompue. "Le terrain est compliqué. En forant nous sommes tombés sur des roches très dures. Nous avons donc dû stopper notre travail ici. Bien sûr, nous utilisons d'autres techniques, mais elles ne sont pas aussi rapides", a indiqué Ángel García Vidal, l'ingénieur à la tête de l'équipe chargée des travaux de recherche.


Les "machines les plus puissantes du marché" pour forer un tunnel vertical

Deuxième solution: creuser un tunnel à côté du puits. Ce vendredi, deux perforeuses géantes sont arrivées sur le site. Les autorités espéraient vendredi que les opérateurs pourraient commencer à creuser un tunnel vertical, parallèle au puits, ces travaux ayant été ralentis par différents obstacles. "La géologie et la stratigraphie du terrain sont compliquées", a expliqué à la presse l'ingénieur Ángel García Vidal. Il a ainsi indiqué que l'équipe était tombé sur "un massif rocheux, un affleurement d'ardoise très dure, qui ralentit les travaux".
 
La perforation de ce tunnel, pour lesquelles les machines "les plus puissantes du marché" ont été apportées, pourrait durer une quinzaine d'heures "si les conditions sont favorables", a glissé M. García Vidal.


Sauveteurs spécialisés

Quand ce tunnel atteindra les 80 mètres de profondeur - niveau où se trouverait l'enfant - une équipe spécialisée dans le sauvetage des ouvriers mineurs accidentés sera chargée de connecter le tunnel avec le puits.

A la question de savoir si cela pouvait se produire avant lundi, M. Garcia Vidal s'est contenté de répondre : "espérons-le". Un autre tunnel, cette fois en oblique, est aussi creusé lentement.

L'enfant était tombé dans le puits en jouant près de l'endroit où ses parents pique-niquaient dimanche.

Les jours suivants, la Garde civile a entendu ses proches ainsi que l'entrepreneur qui avait creusé le puits, a confirmé à l'AFP un porte-parole de ce corps de police, soulignant que c'est une pratique habituelle pour ce genre d'accidents.

Au moment de l'accident, le puits n'était pas signalé et une source du gouvernement régional d'Andalousie a indiqué que l'entrepreneur n'avait pas sollicité les permis nécessaires pour le creuser.

Vos commentaires