En ce moment
 
 

Espagne: un groupe de mineurs descend à la recherche de l'enfant coincé dans un puits

(Belga) Une équipe de mineurs a commencé jeudi les travaux pour creuser une galerie horizontale en profondeur afin de tenter de retrouver un enfant de 2 ans tombé dans un puits très profond au sud de l'Espagne, ont indiqué les autorités.

C'est l'ultime étape d'une opération de sauvetage d'une ampleur exceptionnelle qui tient en haleine l'Espagne depuis 11 jours. Les 8 experts miniers attendaient depuis plusieurs jours que soit achevé le tunnel vertical, creusé parallèlement au puits profond et étroit où est tombé Julen Rosello le 13 janvier. "Des membres de la Brigade de Sauvetage minier envoyés d'Asturias finissent d'accéder au puits vertical pour commencer l'excavation de la galerie horizontale qui se connectera au puits dans lequel se trouve Julen", a indiqué jeudi la délégation du gouvernement espagnol à Malaga, province au sud du pays dont dépend le village de Totalán. Les autorités avaient espéré atteindre mardi ou mercredi l'endroit où est supposé se trouver Julen, tombé le 13 janvier dans un puits abandonné d'environ 25 centimètres de diamètre et de plus de 100 mètres de profondeur. Il a fallu élargir le tunnel qui avait été creusé parallèlement au puits, les tubes devant sécuriser les parois s'étant avérés trop larges. Mercredi, un tunnelier a fini de l'élargir et les techniciens ont pu commencer à y placer les tubes. Les experts estiment que Julen, dont on n'a aucune preuve de vie depuis sa chute, est coincé sous un amas de pierres et de terre à quelque 70 mètres de profondeur. Les mineurs vont descendre dans une cage métallique deux par deux, pour creuser manuellement la galerie horizontale de quatre mètres, ce qui pourrait prendre au moins 24 heures. Cette vaste opération de sauvetage dont les médias espagnols relatent tous les détails a subi de nombreux contretemps mais les autorités disent ne pas perdre espoir de retrouver Julen en vie. Pour déterminer les circonstances de la chute, un juge d'instruction a ouvert mardi une enquête sur la base des rapports de la garde civile, qui a interrogé les parents, le propriétaire du terrain et la personne ayant creusé le puits artésien. (Belga)

Vos commentaires