En ce moment
 

Hopman Cup: Federer pressé, l'Allemagne au rendez-vous

Hopman Cup: Federer pressé, l'Allemagne au rendez-vous
Le Suisse Roger Federer bras levés après sa victoire face au Britannique Cameron Norrie lors de la Hopman Cup, le 30 décembre 2018 à Perth TONY ASHBY

Roger Federer qui ne traîne pas, l'Allemagne d'Alexander Zverev et Angelique Kerber qui justifie son statut de favori: la saison de tennis a véritablement été lancée dimanche avec une journée de prestige à la Hopman Cup, traditionnelle compétition mixte par équipes disputée à Perth (Australie).

L'attraction du jour, c'était évidemment le grand retour du Suisse aux 20 titres du Grand Chelem. Contre le modeste Britannique Cameron Norrie (91e mondial), Federer n'a pas été inquiété pour lancer sa 22e saison sur le circuit. Une victoire 6-1, 6-1 sans trembler, qui a ouvert la route à son équipe.

Tenant du trophée avec sa compatriote Belinda Bencic, qui a elle battu la Britannique Katie Boulter dans la foulée pour offrir la rencontre à son pays, Federer a abordé détendu cette nouvelle année, celle de son 38e anniversaire, avec en prime une victoire en double mixte dans la soirée en Australie (4-3, 4-1).

"C’est toujours sympa de venir jouer ici. J’ai toujours joué avec d'excellentes partenaires. Je me sens un peu à la maison, et défendre son titre c’est toujours plus facile que de gagner pour la première fois, car à chaque fois vous vous sentez de plus en plus en confiance", a-t-il savouré, à deux jours du grand moment de cette épreuve, le choc Suisse-Etats-Unis lors duquel il affrontera, dans le double mixte, la légende de la WTA Serena Williams, absente depuis septembre et l'US Open.

- Zverev/Kerber solides -

"Je suis très enthousiaste pour nous deux et j'espère que beaucoup de fans de tennis nous regarderont. Ce sera pour une seule fois, probablement plus jamais ensuite", a souligné le tenant du titre de l'Open d’Australie (14-27 janvier).

Dans l'autre poule, l'Allemagne fait figure d'épouvantail. Avec Zverev (4e mondial) et Kerber (2e chez les dames), le duo fait rêver. Et il a brillé dimanche, en écartant l'Espagne 3-0.

Dans un match de prestige entre deux ex-N.1 mondiales, Kerber a dominé Garbine Muguruza (18e), 6-2, 3-6, 6-3. Zverev, de son côté, était largement favori face au pré-retraité David Ferrer (126e). Mais la hargne de l'ancien finaliste de Roland-Garros lui a permis de tenir 2 h 35 min, avant de craquer au tie-break décisif, 6-4, 4-6, 7-6 (7/0).

"Quel match ! David s'est accroché pour revenir d'un set et un break de retard. C'est sûrement l'un des plus grands combattants que le tennis ait connu et j'ai tellement de respect pour lui", a reconnu le jeune joueur âgé de 21 ans, qui a ensuite déroulé en double mixte avec Kerber pour prendre la tête de sa poule avant d'affronter la France et l'Australie.

Vos commentaires