En ce moment
 

L'historien russe Dmitriev inculpé pour agression sexuelle

L'historien russe Dmitriev inculpé pour agression sexuelle
L'historien russe Iouri Dmitriev parle à la presse à la sortie du tribunal à Petrozavodsk, en Carélie, le 5 avril 2018OLGA MALTSEVA
histoire, Russie

Un historien russe connu pour ses recherches sur la terreur stalinienne a été inculpé mardi pour agression sexuelle sur mineur, trois mois après avoir été acquitté dans une affaire similaire qu'il dénonce comme montée de toutes pièces.

Iouri Dmitriev est accusé d'avoir commis des "actes violents de nature sexuelle sur un mineur de moins de 14 ans" entre 2012 et 2016 sur sa fille adoptive, selon l'agence de presse russe Interfax, citant le parquet.

A la tête d'une branche régionale de Mémorial, la principale organisation russe de défense des droit de l'Homme, il encourt jusqu'à 20 ans de prison.

M. Dmitriev avait été acquitté début avril dans un premier procès pour pédopornographie. L'historien était accusé d'avoir réalisé des images "pornographiques" de sa fille adoptive, ce qu'il démentait.

L'historien de 62 ans, qui avait passé un an en détention provisoire, avait néanmoins été reconnu coupable de détention illégale d'armes et avait été libéré sous contrôle judiciaire.

Mi-juin, la Cour suprême de Carélie, la région où s'est tenu le procès, avait annulé ce jugement et renvoyé l'affaire auprès de la justice.

Une semaine après cette annulation, M. Dmitriev a été placé de nouveau en détention, suscitant l'inquiétude de la société civile, qui dénonce les poursuites le visant comme un moyen de l'intimider et de le faire taire.

Pendant près de 30 ans, Iouri Dmitriev a dressé la liste de 40.000 noms de personnes exécutées et déportées en Carélie pendant la terreur stalinienne. Il est également à l'origine de la découverte de l'un des plus grands charniers de la région, à Sandarmokh, où ont été fusillées environ 9.000 personnes.

Vos commentaires