Meurtre d'un journaliste en Slovaquie: Juncker "condamne un acte lâche"

Meurtre d'un journaliste en Slovaquie: Juncker
Des bougies et des fleurs devant la photo du journaliste Jan Kuciak et de sa compagne Martina Kusnirova, le 27 février 2018 à Bratislava, en SlovaquieVLADIMIR SIMICEK

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a qualifié, lundi à Belgrade, d'"acte lâche", le meurtre, en Slovaquie, du journaliste d'investigation Jan Kuciak et de sa compagne Martina Kusnirova.

"Je suis choqué par l'horrible nouvelle de l'assassinat de Jan Kuciak et de sa fiancée. Je condamne cet acte lâche. Le meurtre ou l'intimidation des journalistes n'ont leur place ni en Europe, ni dans une démocratie", a déclaré M. Juncker sur son compte Twitter.

La police slovaque a découvert les corps de Jan Kuciak, 27 ans, et de sa compagne dans leur maison à Velka Maca, à environ 65 kilomètres à l'est de Bratislava.

Le journaliste d'investigation, travaillant pour le site d'informations aktuality.sk, enquêtait essentiellement sur des cas importants de fraude fiscale en Slovaquie. Son meurtre est "très probablement lié" à son travail d'investigation, a déclaré aux médias le chef de la police, Tibor Gaspar.

Il a été tué d'une balle dans la poitrine alors que sa compagne a été touchée à la tête, selon M. Gaspar, vraisemblablement entre jeudi et dimanche, estime la police.

Le président de la Commission européenne se trouve dans les Balkans où il effectue une tournée dans les six pays qui aspirent à rejoindre l'Union européenne.

Vos commentaires