En ce moment
 

Quatre randonneurs morts dans une tempête dans les Alpes suisses

Quatre randonneurs morts dans une tempête dans les Alpes suisses
Quatre randonneurs sont morts dans les Alpes suisses et cinq autres ont été hospitalisés dans un état grave après avoir été contraints de passer la nuit de dimanche à lundi à plus de 3.200 m d'altituOLIVIER MORIN

Quatre randonneurs sont morts dans les Alpes suisses et cinq autres ont été hospitalisés dans un état grave après avoir été contraints de passer la nuit de dimanche à lundi à plus de 3.200 mètres d'altitude, a annoncé lundi la police du canton du Valais (sud).

Les victimes faisaient partie de deux groupes comprenant 14 randonneurs au total, italiens, allemands et français, qui effectuaient un périple dans le secteur du Pigne d'Arolla (3.796 m), lorsqu'ils ont été surpris par une tempête, a précisé la police dans un communiqué.

L'alerte a été donnée tôt lundi matin par le gardien de la cabane des Vignettes, un gîte que les skieurs étaient supposés rejoindre dimanche.

Sept hélicoptères transportant plusieurs médecins et des guides sauveteurs ont retrouvé les randonneurs. Plusieurs étaient en état d'hypothermie et une personne était déjà morte, probablement à la suite d'une chute, a précisé la police.

Transportées dans différents hôpitaux du Valais et d'autres cantons, trois personnes n'ont pas survécu et cinq autres sont toujours dans un état grave. Les autres randonneurs souffrent d'hypothermie légère et leur vie n'est pas en danger.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un groupe de 10 randonneurs dont un guide et un autre groupe de quatre skieurs avaient quitté dimanche la cabane des Dix, située à 2.928 mètres avec l'intention de rejoindre celle des Vignettes (3.157 m), par l'itinéraire de "la Serpentine".

Mais en cours de route, les randonneurs ont été surpris par la tempête dans le secteur du Pigne d'Arolla et ont été contraints de passer la nuit sur place à une altitude de 3.270 m.

La police a déclaré que les victimes n'avaient pas encore été identifiées.

Vos commentaires