En ce moment
 

Suède: au moins deux morts dans une fusillade à Malmö

Suède: au moins deux morts dans une fusillade à Malmö
Cordon de police après une fusillade dans le centre de Malmö, le 18 juin 2018 en SuèdeJohan NILSSON

Au moins deux personnes sont mortes et quatre autres ont été blessées lors d'une fusillade lundi soir dans le centre-ville de Malmö, troisième ville de Suède, selon un nouveau bilan donné mardi par les autorités locales.

Un porte-parole a confirmé à l'AFP que la piste terroriste était écartée.

"Deux hommes sont morts" des suites de leurs blessures, a déclaré ce porte-parole de la police. Les victimes étaient âgées de 18 et 29 ans. Quatre autres pesonnes sont toujours hospitalisées.

Le quotidien régional Sydsvenska évoque la mort d'une troisième personne, non confirmée par la police, qui tiendra une conférence de presse à 10H15 heure locale (08h15 GMT).

Selon des témoins, les victimes ont été visées alors qu'elles sortaient d'un cybercafé du centre-ville, non loin d'un commissariat. L'alerte a été donnée lundi soir, peu après 20 heures (18H00 GMT). Au moins un assaillant aurait tiré à l'arme automatique.

La police, qui a rapidement lancé un appel à témoin sur les circonstances de la fusillade, a annoncé avoir ouvert une enquête pour meurtres.

A ce stade, "aucun suspect n'a été identifié", a indiqué mardi matin une porte-parole de la police, à l'AFP.

Si la Suède enregistre une criminalité relativement faible, les quartiers défavorisés de Stockholm, Göteborg (sud-ouest) et Malmö (sud) connaissent depuis plusieurs années une montée de la violence attribuée par les autorités à des rivalités entre bandes liées au contrôle du trafic de drogue et de la prostitution.

En 2017, plus de quarante personnes ont été tuées par balle et 320 actes de violence par armes à feu ont été recensés -la plupart concentrés dans les trois grandes agglomérations du pays.

La question de la sécurité dans les banlieues est l'un des principaux thèmes de campagne à l'approche des élections législatives du 9 septembre, qui voient les sociaux-démocrates au pouvoir reculer dans les sondages au profit des Démocrates de Suède (extrême droite).

Vos commentaires