En ce moment
 
 

Tirreno-Adriatico: Alaphilippe sur sa lancée ?

Tirreno-Adriatico: Alaphilippe sur sa lancée ?
Le Français Julian Alaphilippe, vainqueur des Strade Bianche, à Sienne, en Toscane, le 9 mars 2019 Marco BERTORELLO

Impressionnant vainqueur samedi des Strade Bianche, le Français Julian Alaphilippe sera à partir de mercredi l'un des grands favoris de Tirreno-Adriatico, dont le parcours constellé de montées courtes mais abruptes semble dessiné pour lui.

Après sa découverte victorieuse des chemins de terre de Toscane samedi, le Français de l'équipe Deceuninck-Quick Step peut-il aussi viser dans le mille dès sa première tentative sur la Course des Deux Mers, lui qui jusqu'ici avait privilégié Paris-Nice ?

Pour l'ancien grand champion italien Paolo Bettini, il peut même rêver plus grand: "Alaphilippe a tout pour faire le triplé Strade Bianche-Tirreno-Milan Sanremo", estime-t-il mardi dans la Gazzetta dello Sport.

Pour prendre la deuxième levée de ce triptyque réussi en 2008 par Fabian Cancellara, Alaphilippe peut miser sur un parcours qui cette année délaisse la haute montagne pour privilégier les "murs", des montées raides sur lesquelles le Français fait merveille.

L'étape la plus difficile sera ainsi la 5e, courue dimanche entre Colli al Metauro et Recanati. Il faudra en effet affronter trois fois le mur de San Pietro et ses passages à 20% avant de finir avec la montée de Porta d'Osimo, 1300 m à 14% de moyenne et des passages à 19%.

La précédente est à peine moins difficile et déjà jeudi, la deuxième étape entre Camaiore et Pomarance pourrait permettre de faire quelques écarts, avec son final en montée longue mais de difficulté irrégulière avec des passages à 16% et d'autres à 2% ou 3%.

Sur son terrain de prédilection, Alaphilippe devra lutter contre Jakob Fuglsang, deuxième samedi à Sienne, mais aussi Greg Van Avermaet, Adam Yates ou Peter Sagan.

Pour le classement général, les coureurs de grands Tours, comme Geraint Thomas, vainqueur sortant du Tour de France, Tom Dumoulin ou Primoz Roglic, tenteront de leur côté de profiter des deux contre-la-montre de bord de mer au programme, mercredi par équipes pour la première étape et individuel mardi pour finir la course.

La 3e et la 6e étapes semblent quant à elles réservées aux sprinters, avec là aussi un plateau relevé, de Elia Viviani, coéquipier d'Alaphilippe, à Fernando Gaviria en passant par Nacer Bouhanni.

Le parcours:

. 1re étape (mercredi): contre-la-montre par équipes à Lido di Camaiore (21,5 km)

. 2e étape (jeudi): Camaiore-Pomarance (195 km)

. 3e étape (vendredi): Pomarance-Foligno (226 km)

. 4e étape (samedi): Foligno-Fossombrone (221 km)

. 5e étape (dimanche): Colli al Metauro-Recanati (180 km)

. 6e étape (lundi): Matelica-Jesi (195 km)

. 7e étape (mardi): contre-la-montre individuel à San Benedetto del Tronto (10,05 km)

Equipes et principaux engagés:

18 équipes World Tour:

. Sky (Thomas, Moscon)

. AG2R (Denz, Vuillermoz)

. Astana (Fuglsang, Lutsenko)

. Bahrain (Nibali, Dennis)

. Bora (Sagan, Majka, Oss)

. CCC (Van Avermaet)

. Cofidis (Bouhanni)

. Deceuninck Quick Step (Alaphilippe, Stybar, Viviani)

. Education First (Vanmarcke, Phinney)

. Groupama-FDJ (Pinot, Morabito)

. Lotto (Wellens, Benoot)

. Mitchelton (Adam Yates)

. Movistar (Landa, Benatti)

. Dimension Data (Kreuziger, Nizzolo, Meintjes)

. Jumbo (Roglic, Gesink)

. Katusha (Battaglin)

. Sunweb (Dumoulin)

. Trek (Brambilla)

. UAE Team Emirates (Gaviria)

. Equipes Continental pro invitées

. Bardiani (Barbin)

. Gazprom (Arslanov)

. Israel CA (Hermans)

. Neri Sottoli (Visconti)

Vos commentaires