En ce moment
 

Tour d'Espagne: Pinot sort du brouillard, Yates reste en rouge

sport

Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a remporté dimanche la 15e étape du Tour d'Espagne après s'être échappé tout seul dans la montée finale vers les Lacs de Covadonga, alors que le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott), 3e, conserve le maillot rouge de leader.

"J'ai vraiment fait des dégâts. C'est un plan que j'avais prévu ce matin. Je savais que si j'attaquais ils ne viendraient pas me chercher, ils allaient se marcher dessus", a résumé Pinot, sur Eurosport, juste après son arrivée victorieuse, au nez et à la barbe de Yates et consorts, pour cette troisième étape d'affilée en montagne.

"D'abord, je me suis fait décrocher, volontairement, puis je suis arrivé de derrière. Une fois que j'ai eu quinze secondes (d'avance), avec la forme que j'ai, je savais que ça allait pouvoir le faire", a ajouté le Français de 28 ans, parti tout seul à 7 km de l'arrivée. Il avait déjà terminé 4e de la 14e étape samedi, à Las Praeres, et donné rendez-vous pour ce dimanche.

Il a tenu parole et s'est imposé en costaud, dans le brouillard, avec 28 secondes d'avance sur le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana) et 30 sur Yates. Mais comme l'avait prévu Pinot, le Britannique ne s'est pas entendu avec Nairo Quintana, le grimpeur de la Movistar, pour aller chercher Pinot dans les trois derniers kilomètres.

"Nous étions très proches, je n'ai pas assez profité de cette étape qui me convenait (...) Lopez m'a repris quelques secondes mais la bagarre continue, je me sens bien et j'espère remporter le contre-la-montre", a réagi Quintana.

Septième seulement de cette étape de Covadonga qu'il avait remportée en 2016, Quintana voit revenir à dix secondes son compatriote Lopez. Il reste troisième et pointe désormais à 33 secondes de Yates, avec aussi Alejandro Valverde (2e) en ligne de mire, sept secondes devant lui.

Le contre-la-montre individuel de mardi, sur 32 km entre Santillana del Mar et Torrelavega, s'annonce donc torride.

- Quatrième victoire française -

"C'est une vraie victoire, à la pédale. Elle va compter dans ma carrière, car je m'étais fixé comme objectif de gagner des étapes dans les trois grands Tours. C'est fait", a ajouté le natif de Lure (Haute-Saône). Il avait déjà gagné au Giro et surtout à l'Alpe d'Huez, lors du Tour 2015.

Le coureur de la FDJ remonte à la 7e place du classement général et signe au passage la 4e victoire française dans cette Vuelta, après Nacer Bouhanni (6e étape), Tony Gallopin (7e étape) et Alexandre Geniez (12e étape). Sans compter le maillot rouge porté pendant trois jours par Rudy Molard.

Malade à la fin du dernier Giro, ce qui l'a ensuite contraint à déclarer forfait pour le Tour de France, Pinot ne veut pas encore penser au prochain Mondial, fin septembre à Zürich: "Il reste une semaine de course dans cette Vuelta, ce sera très dur, donc je vais commencer par me reposer lundi. Je vais donner le maximum jusqu'à Madrid, on verra si c'est pour une étape ou le général, mais pour l'instant je ne fais pas de calcul", a-t-il ajouté avant de rejoindre le podium.

Cette étape de 178 km, la troisième d'affilée en montagne, entre Ribera de Arriba et les Lacs de Covadonga, a tenu toutes ses promesses. Une longue échappée conclue par le jeune Espagnol Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida), seul en tête au pied de la dernière montée, a pris fin à 7 km de l'arrivée. Juste avant que Pinot décide de remporter l'une des plus belles étapes de cette Vuelta 2018.

bur-dlo-cch/ps

Vos commentaires