En ce moment
 
 

Tour du Pays basque: Schachmann domine le "chrono" et se pare de jaune

Tour du Pays basque: Schachmann domine le
L'Allemand Maximilian Schachmann lors de la 4e étape de l'UAE le 27 février 2019GIUSEPPE CACACE

Maximilian Schachmann triomphe d'un contre-la-montre piégeux: l'Allemand a remporté lundi la première étape du Tour du Pays basque, un "chrono" accidenté de 11,2 km autour de Zumarraga (Espagne), endossant du même coup le maillot jaune de leader.

Déjà vainqueur d'étape fin mars sur le Tour de Catalogne, le cycliste de Bora-Hansgrohe a signé un temps canon sur un parcours riche en pièges, marqué par une ascension comprenant des passages à plus de 20% puis une descente humide.

Il a devancé de 9 secondes le Colombien Dani Martinez (EF-Education First), de 10 secondes le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) et de 12 secondes le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), quatrième.

"J'avais pris la tête de beaucoup d'étapes contre-la-montre jusqu'à présent, mais quasiment sans jamais gagner", a savouré Schachmann au micro d'Eurosport. "C'est une victoire spéciale pour moi dans ce contre-la-montre si spécial et si difficile. Je ne sais pas comment j'ai fait pour finir devant des coureurs aussi forts qu'Alaphilippe ou Kwiatkowski", a-t-il ajouté.

- Chemins de terre -

Quatrième pour son retour à la compétition après une première partie de saison faste, dont un sacre à Milan-Sanremo, Alaphilippe a confirmé que la forme était toujours là à l'approche des classiques ardennaises courant avril.

Parmi les autres favoris, le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) a fini cinquième à 16 sec, l'Espagnol Ion Izagirre (Astana) septième à 22 sec, et le Britannique Geraint Thomas (Sky), lui aussi de retour à la compétition après son abandon sur Tirreno-Adriatico le mois dernier, a pris la neuvième place à 30 secondes. Rassurant pour le Gallois, vainqueur du Tour de France 2018.

Vu les écarts réduits, Schachmann aura fort à faire pour défendre son maillot dès la deuxième étape mardi, courue sur 149,5 km entre Zumarraga et Gorraiz.

Le parcours prévoit plusieurs incursions sur des chemins de terre et une arrivée sur une courte montée, un profil qui pourrait sourire à Alaphilippe, vainqueur des Strade Bianche sur un terrain similaire le mois dernier en Italie.

Mais Schachmann espère rester en jaune, bien épaulé par ses équipiers: "Nous avons une équipe très forte, avec des gars comme (Emanuel) Buchmann ou Patrick (Konrad). Je pense que nous avons l'une des meilleures équipes ici".

Vos commentaires