En ce moment
 
 

US Open: "La saison n'est pas finie", assure Djokovic après son abandon

US Open:
Novak Djokovic quitte le court, contraint à l'abandon face à Stan Wawrinka à l'US Open, le 1er septembre 2019 à Flushing MeadowsMATTHEW STOCKMAN

Novak Djokovic a abandonné à cause d'une blessure à l'épaule gauche, dimanche contre Stan Wawrinka en 8e de finale de l'US Open où il défendait son titre. Pour autant, a immédiatement affirmé le N.1 mondial, "la saison n'est pas finie".

QUESTION: C'était votre épaule ?

REPONSE: "Oui, l'épaule gauche. Mais je félicite Stan. C'est un grand joueur. Je lui souhaite le meilleur pour la suite du tournoi. Je ne veux pas parler de mes blessures. Je l'ai déjà dit, je m'y tiens. J'ai abandonné et je vous ai dit que c'était à cause de l'épaule gauche. Il n'y a plus rien à en dire."

Q. Etes-vous frustré de terminer comme ça votre saison de Grands Chelems ?

R: "La saison n'est pas terminée. Bien sûr, c'est terminé pour moi en ce qui concerne les Grands Chelems. Mais j'en ai gagné deux sur quatre (Australie et Wimbledon) et j'ai joué les demi-finales en France (Roland-Garros). J'ai vraiment fait une super saison de Grands Chelems. Je ne peux absolument pas me plaindre. On verra. Vous savez, il reste plein de gros tournois (avant la fin de la saison). En ce qui concerne le classement, j'ai plein de points à défendre pour essayer de rester N.1. Il est clair que Rafa (Nadal) a bien joué, ainsi que Roger (Federer) et plein d'autres gars. J'espère juste que j'aurai la chance de redevenir compétitif parce que, en bonne santé, j'ai vraiment mes chances sur la tournée en Asie. Et puis il y aura l'indoor. Historiquement, je joue bien ces deux derniers mois de l'année."

Q: Votre objectif est quand même de rattraper Federer et Nadal au nombre de titres du Grand Chelem, non ? Vous en avez 16, contre respectivement 20 et 18, mais eux sont toujours en lice à l'US Open...

R: "Ce n'est pas un secret que je veux évidemment remporter le plus de tournois du Grand Chelem et atteindre le record de Roger. Mais en même temps, j'ai encore beaucoup de temps. A 32 ans, j'espère pouvoir encore jouer de nombreuses années. J'en ai l'intention. Je n'entrevois pas du tout la fin. Mais, pour le moment, il faut que je maintienne mon corps et mon esprit en état pour essayer d'être à mon meilleur niveau pour ces tournois majeurs qui sont les plus importants de notre sport."

Q. Etes-vous frustré par cette blessure ?

R: "Oui, c'est frustrant (sourire). Très frustrant. Je ne suis évidemment ni le premier, ni le dernier joueur à me blesser et à abandonner dans un de nos plus grands tournois. Mais là, je sors tout juste du court et ça fait mal... Mais j'ai différents rôles dans ma vie, pas seulement celui de joueur de tennis. Retrouver ma vie de père va à coup sûr ramener mes pensées sur quelque chose qui est de loin plus important pour moi. Et être un mari et un père, avoir une famille, est ce qu'il y a de plus important. Dans l'immédiat, c'est sûr, je suis en plein dans une situation de malchance et je dois en subir les conséquences. Mais comme je l'ai dit, je ne suis ni le premier, ni le dernier. La vie continue."

Propos recueillis en conférence de presse

Vos commentaires