En ce moment
 
 

XV de France: en 2005, "on n'avait fait que défendre", se souvient Bonnaire

XV de France: en 2005,
Julien Bonnaire entraîneur adjoint des Bleus en conférence de presse à Villeneuve-d'Ascq le 16 novembre 2018Anne-Christine POUJOULAT

Pour conquérir ce qui reste sa dernière victoire en Angleterre dans le Tournoi des six nations, en 2005 (18-17), le XV de France "n'avait fait que défendre", s'est souvenu samedi, à la veille du "Crunch", Julien Bonnaire, actuel entraîneur adjoint des Bleus et alors titulaire.

"Le souvenir que j'ai, c'est qu'on n'avait fait que défendre. On avait gagné, c'était passé par un combat énorme, ce sera pareil demain", a raconté devant la presse l'ancien troisième ligne (75 sélections entre 2004 et 2012).

"Les Anglais ont pris dans le combat les Irlandais la semaine dernière (victoire 32-20 à Dublin). Il faut au moins faire jeu égal dans ce secteur sinon ça sera compliqué, mais comme à chaque match international. Il faudra mettre de l'agressivité et de l'énergie sur les contacts, et ce pendant 80 minutes", a ajouté Bonnaire, qui était titulaire au poste de N.8 ce 13 février 2005. Ce jour où les Bleus, menés 17 à 6 à la mi-temps, l'avaient emporté grâce à six pénalités de Dimitri Yachvili.

"La clé, c'est d'abord le combat. Pourquoi on a fait des choses (offensivement) contre le pays de Galles (défaite 24-19 vendredi dernier)? Parce qu'on a eu des ballons qui sortaient rapidement, qu'on les a un peu matraqués dans les rucks, qu'on jouait dans l'avancée. On sait jouer au rugby. Qu'importe l'équipe en face. Là c'est les Anglais, c'est encore plus dur physiquement", a poursuivi Bonnaire.

Deux ans après ce succès de 2005, le XV de France l'avait de nouveau emporté à Twickenham, le 11 août 2007 en préparation de la Coupe du monde (21-15), sa dernière victoire en Angleterre.

Vos commentaires