En ce moment
 
 

"Valentin, c'est papa, je t'aime": le père du fugitif en France l'appelle à se rendre

 
 

"J'ai la garantie qu'il n'y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils fais-moi confiance": dans un vibrant message audio jeudi, le père de l'homme auteur du double meurtre dans les Cévennes a appelé le fugitif à se rendre. 

Valentin, c'est papa, je t'aime, on t'aime, (...) nous sommes tous avec toi, bisous, papa",
a lancé Frédéric Marcone, dans un message audio transmis via la gendarmerie à son fils de 29 ans, caché dans la forêt cévenole depuis mardi, après avoir abattu son patron et un de ses collègues dans la scierie où il travaillait, dans le village des Plantiers (France). 

Quelques heures plus tôt, jeudi matin, les gendarmes qui passent le secteur au peigne fin pour retrouver Valentin Marcone avaient lancé un appel à témoins pour retrouver cet homme décrit comme de "type européen, 1,70 m, treillis vert et veste de camouflage, considéré comme dangereux". Selon les premiers éléments, mardi matin vers 08h00, le meurtrier présumé était en conflit avec son employeur, apparemment pour des problèmes d'horaires de travail. A la suite d'une simple remarque de son patron, à qui il n'aurait pas dit bonjour, il aurait sorti un pistolet et tiré, l'abattant lui puis un de ses collègues de plusieurs balles dans la tête.

BELGAIMAGE-176327436

BELGAIMAGE-176327154


 




 

Vos commentaires