En ce moment
 
 

Alors qu'Alain emmène sa fille enceinte à l'hôpital, le bébé montre sa tête dans la voiture: "J’ai constaté que son visage était violet"

Alors qu'Alain emmène sa fille enceinte à l'hôpital, le bébé montre sa tête dans la voiture:
© Frederic Veille, RTL France

C'est une histoire un peu spéciale qui fait aujourd'hui le tour des réseaux sociaux en France. Elle s'est déroulée le 16 juillet dernier en Normandie. Alain, 52 ans, recevait la visite de sa fille Marine, 25 ans. Celle-ci était enceinte, mais l'accouchement était prévu pour le 29 juillet. Soit près de deux semaines plus tard. Marine était donc venue loger chez son père durant sa visite.

Alors que l'aube se levait à peine ce mardi 16 juillet, rien ne laissait penser que la journée allait prendre une tournure inattendue...


Réveillé en sursaut

Vers 5h du matin, Marine se précipite dans la chambre de son père. Elle le réveille alors en sursaut: l'arrivée du bébé est imminente. Alain se dépêche alors de s'habiller, saisit la valise déjà prête et démarre la voiture. Pendant ce temps, sa fils s'enferme dans la salle de bain pour prendre une douche afin de se détendre dans cette situation intense. "Au bout d’une vingtaine de minutes, sans stress, je lui ai demandé d’être plus rapide", confie Alain, que l'on imagine alors angoissé, à nos confrères d'Actu.fr.

Ma fille m’a crié: je vois la tête du bébé

Marine se presse de sortir. Père et fille prennent alors place dans le véhicule et se dirigent vers l'hôpital d'Evreux. Mais après seulement 2 ou 3 kilomètres, sa fille ne tient plus. Des cris se font alors entendre dans l'habitacle. Marine hurle à son père de se dépêcher car elle sent le bébé qui arrive.

Après quelques secondes, ce qu'Alain redoutait arrive: "Ma fille m’a crié: je vois la tête du bébé. Ni une ni deux, je me suis garé sur le bas-côté, j’ai mis les warnings, le gilet et ouvert les portières. Avec le SMUR au téléphone, j’ai pratiqué l’accouchement, avec quelques notions apprises", explique Alain.

Tout se passe très vite sur le bas-côté de la RN13, et Alain se retrouve avec son petit-fils dans les bras. "Sans perdre mon sang froid, j’ai sorti mon petit-fils et c’est là que l’angoisse m’a étreint! J’ai constaté que son visage était violet et pour cause, le cordon ombilical était enroulé autour de son cou. J’ai tout de suite ôté le cordon mais sans le couper", confie le grand-père.


Toujours aucun cri du bébé

Intriguée par la scène qui se déroule, une dame qui passait par là s'approche. Face à la situation urgente, elle appelle également les secours. De son côté, Alain continue de s'occuper de sa petite famille... dans un stress intense. "J’ai enroulé le petit, qui ne poussait toujours aucun cri, dans une serviette de toilette et je l’ai déposé sur sa mère, qui entre-temps s’était évanouie. À ce moment-là, j’ai cru que j’avais perdu les deux", se rappelle-t-il.

Après quelques instants, les secours arrivent sur les lieux et prennent en charge la mère et son bébé. Heureusement, ils sont aujourd'hui en bonne santé. Le petit a été prénommé Adam.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires