Journée des enfants soldats: WAPA met en lumière les Belges qui se mobilisent

(Belga) A l'occasion de la journée internationale des enfants soldats, l'association belge WAPA International (War-Affected People's Association) lance ce lundi sa nouvelle campagne #30FACESFORWAPA. Elle vise à mettre en lumière les nombreux Belges qui se mobilisent pour la réintégration des ex-enfants soldats mais aussi pour d'autres victimes de guerre (veuves, orphelins, déplacés internes, mutilés...).

Ils sont donateurs, bénévoles ou collectent des dons à l'occasion d'événements (anniversaire, mariage, tournoi de sport...). Chaque jour durant un mois, l'association diffusera sur les réseaux sociaux un de leurs visages, accompagnés de leurs témoignages (22 capsules vidéo et 8 textes). "Sans eux, rien ne serait possible", commente Solveig Vinamont, co-fondatrice du projet avec Véronique Cranenbrouck. "La campagne montre aussi aux gens qu'ils peuvent s'investir à travers plein d'activités différentes". Le nombre d'enfants soldats dans le monde a été estimé par les Nations Unies à 250.000. WAPA International lutte depuis 5 ans pour leur réinsertion en finançant des programmes de soins de santé, de réinsertion socio-économique et d'éducation en Ouganda et au Sri Lanka. "On travaille toujours avec un partenaire local", continue Solveig Vinamont. "Ils mettent leurs projets en place et on greffe nos programmes sur les leurs. En 5 ans, on a notamment construit une maternité, on a rénové un centre de formation destiné au programme de micro-prêts pour les femmes et au programme d'éducation qui permet d'envoyer 50 enfants à l'école, on construit au Sri Lanka un centre de production et de formation pour les femmes cheffes de famille et on s'apprête à construire une école maternelle pour, entre autres, les enfants des ex-enfants soldats. On travaille au quotidien pour avoir les frais de fonctionnement les plus bas possibles afin que la majeure partie de l'argent récolté aille sur le terrain dans les projets". (Belga)

Vos commentaires