La cote de popularité d'Emmanuel Macron baisse en juin

La cote de popularité du président de la République a baissé en un mois, passant de 41% de "satisfaits" en mai à 40% en juin, selon un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche.

La cote d'Emmanuel Macron retrouve en juin son niveau le plus bas, déjà atteint en août 2017 (40% de satisfaits). Elle était à son sommet il y a un an, en juin 2017, avec 64% de satisfaits.

En juin, 58% des personnes interrogées se sont dites "mécontentes" du président de la République contre 57% en mai. 2% ne se prononcent pas.

Comme on lui demandait dans "Dimanche en politique" sur France 3 si ce sondage inquiétait la majorité et s'il y avait le feu à la maison, l'une des porte-parole des députés LREM, Aurore Bergé, a assuré qu'il n'y avait "aucun feu dans la maison, aucune inquiétude".

"Si on fait comme cela se faisait précédemment, être guidés uniquement par les sondages, alors on navigue à vue et plus personne ne comprend rien à la politique qu'on mène", a ajouté cette élue des Yvelines, insistant pour qu'on "tien(ne) bon comme sur la réforme de la SNCF" et pour qu'"on garde le cap, quitte à être impopulaire".

Et "s'il s'était fié à sa courbe de popularité, il n'aurait même pas été candidat à la présidentielle, et nous on n'était pas même certains d'avoir une majorité parlementaire -on nous prédisait même le contraire", a conclu cette "marcheuse" issue des rangs juppéistes.

La cote du Premier ministre s'effrite de 45% de satisfaits en mai à 42% en juin (-3), tandis que 54% des personnes interrogées se disent "mécontentes" en juin (+4) contre 50% en mai.

La cote d'Edouard Philippe avait atteint ses plus hauts niveaux en juin 2017 (64% de satisfaits) et en juillet de la même année (56%). Elle est à son plus bas niveau en juin 2018 depuis sa prise de fonction, avec 42% de satisfaits et 54% de mécontents.

Sondage réalisé par internet et par téléphone du 15 au 23 juin 2018 auprès d'un échantillon de 1.963 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

mpf-ic/far/bw

Vos commentaires