Les citoyens invités à signaler des points de contrôle pour le prochain "marathon vitesse"

(Belga) La police fédérale et l'Institut Vias invitent les citoyens à suggérer des endroits de contrôle pour la 10e édition du "marathon vitesse", qui aura lieu le 17 octobre, ont-ils annoncé jeudi lors d'une conférence de presse.

Les marathons de contrôle de vitesse sont organisés deux fois par an depuis 2014. Pour cette édition, les citoyens sont invités à participer en signalant, via le site jeflasheaussi.be, les emplacements qu'ils jugent dangereux et où ils voudraient donc voir des radars installés. Cette initiative avait déjà été prise lors du premier marathon, et 50.000 lieux avaient ainsi été suggérés. La vitesse constitue un problème structurel, soulignent la police fédérale de la route et l'Institut Vias. Alors qu'elle est la cause directe de 30% des accidents mortels, ce qui représente 200 morts par an, 27% des Belges considèrent par exemple acceptable de rouler à 140 km/h sur autoroute. L'objectif n'est pas de faire du chiffre, mais plutôt de sensibiliser l'opinion publique, qui a encore une image trop peu négative de la vitesse, assure le directeur des opérations de la police fédérale de la route, Christophe Brück. "La prévention sans contrôle ne fonctionne pas, et la répression sans prévention serait mal perçue par les automobilistes." Même si la vitesse tue encore trop sur les routes belges, le nombre de conducteurs en infraction diminue à chaque marathon, souligne encore Koen Ricour, directeur de la police fédérale de la route. Lors de la dernière édition, qui avait mobilisé pas moins de 130 zones locales aux côtés de la police fédérale, seuls 2,5% des conducteurs contrôlés étaient en infraction. (Belga)

Vos commentaires