En ce moment
 
 

Liège: la FGTB exige un salaire minimum légal de 14 euros l'heure

Liège: la FGTB exige un salaire minimum légal de 14 euros l'heure

(Belga) Quelque 200 militants de la FGTB Liège-Huy-Waremme ont fait le tour, jeudi matin, des sièges des partis politiques démocratiques liégeois afin de réclamer un salaire minimum légal de 14 euros brut de l'heure ou 2.300 euros brut par mois.

Le rendez-vous était fixé à 9h00 face au siège du Parti Socialiste liégeois, place Sainte-Véronique. Le président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, Joël Thone, et des délégués y ont été reçus et ont remis un dossier dans lequel il est expliqué pourquoi ils exigent des partis politiques qu'ils inscrivent l'augmentation du salaire minimum légal à 14 euros brut de l'heure ou 2.300 euros brut par mois dans leur programme en vue des élections régionales et fédérales du 26 mai prochain. Une fois l'entrevue terminée, un cortège s'est formé, encadré par la police locale, pour ensuite se rendre aux sièges du cdH, du MR, d'Ecolo et du PTB. Le même message a été porté à chaque arrêt. "Aujourd'hui, dans notre pays, le salaire minimum légal représente à peine plus de 1.500 euros brut par mois, soit moins de 10 euros brut de l'heure. Un montant clairement insuffisant pour faire face au coût de la vie et aux dépenses de tous les jours: logement, énergie, transports, frais médicaux, alimentation, communications, loisirs et culture... Travailler et se serrer la ceinture dès le 15 du mois, c'est indigne pour un pays qui n'a jamais produit autant de richesses", souligne-t-on à la FGTB Liège-Huy-Waremme. Le PS, Ecolo et le PTB ont assuré d'intégrer cette revendication dans leurs programmes respectifs et d'en faire "une priorité". Le PS et le PTB ont d'ailleurs précisé avoir déposé une proposition de loi en ce sens tandis qu'Ecolo envisage de faire de même. Au cdH, il leur a été répondu que la revendication sera soumise au bureau d'études du parti tandis que le MR a considéré que les mesures prises par le gouvernement Michel constituent déjà une réponse à cette exigence. "Par ailleurs, le PS, Ecolo et le PTB ont signé une charte qui les engage à faire le maximum pour atteindre le salaire minimum de 14 euros l'heure ou 2.300 euros par mois et ce, à tous les niveaux de pouvoir", ajoute la FGTB. (Belga)

Vos commentaires