En ce moment
 
 

Parlement européen: davantage de femmes et beaucoup de nouvelles têtes

Parlement européen: davantage de femmes et beaucoup de nouvelles têtes
Les nouveaux députés européens lors d'une session inaugurale du Parlement européen, le 2 juillet 2019 à StrasbourgFREDERICK FLORIN

Une majorité de nouvelles têtes, des femmes plus nombreuses, mais toujours minoritaires : voici les principales données du nouveau Parlement européen, réuni pour la première fois mardi à Strasbourg.

- 58% de nouveaux entrants -

Parmi les 748 eurodéputés investis mardi (trois élus indépendantistes sont empêchés de siéger par les autorités espagnoles), 436 n'ont jamais siégé au Parlement européen, soit près de six sur dix, selon une base de données tenue par l'AFP. Sur les 312 eurodéputés qui connaissent déjà la maison, la plupart (293) y ont siégé sous la précédente législature.

Les Slovaques sont le pays qui a connu le plus fort renouvellement, avec 85% de nouvelles têtes, devant la Suède (80%) et la France (69%). Au contraire, Malte n'envoie que 33% de nouveaux élus.

Parmi les groupes parlementaires, c'est Identité et démocratie (extrême droite) qui envoie la plus forte proportion de néo-eurodéputés (81%), suivi des Verts et des libéraux (69% chacun). Sans surprise, les deux groupes historiques du Parlement européen, les chrétiens-démocrates (PPE) et les sociaux-démocrates (S&D), sont ceux qui se renouvellent le moins (respectivement 41% et 51%).

- Féminisation en hausse -

Le nouveau Parlement européen compte 40% de femmes.

Il s'agit du plus fort taux de féminisation depuis les premières élections européennes au suffrage universel direct en 1979. A l'époque, le Parlement européen ne comptait que 16% de femmes. Ce taux a augmenté élection après élection pour atteindre 37% en 2014.

Cette année, six pays envoient un contingent paritaire - la France, l'Autriche, la Slovénie, la Lettonie, Malte et le Luxembourg - et deux envoient plus de femmes que d'hommes : la Suède (55%) et la Finlande (54%).

Chypre est le seul pays à n'envoyer aucune femme. La Slovaquie (15%), la Roumanie (22%) et la Grèce (24%) ne font guère mieux.

Le écologistes et les libéraux sont les deux groupes les plus proches de la parité, avec respectivement 53% et 47% de femmes. La droite eurosceptique des Conservateurs et réformistes européens (32%) et le PPE (34%) en sont les plus éloignés.

- De 21 à 82 ans -

Le nouveau Parlement européen affiche une moyenne d'âge de 50 ans, soit quasiment la même que lors des huit premières législatures.

Les Lituaniens, 60 ans en moyenne, sont les plus âgés, alors que les Maltais (44 ans) sont les plus jeunes. Les eurodéputés allemands, français et italiens (49 ans) sont légèrement en-dessous de la moyenne.

Du côté des groupes, c'est la droite eurosceptique qui est la plus âgée (55 ans), les Verts étant les plus jeunes (47 ans).

L'écologiste danoise Kira Marie Peter-Hansen devient, à 21 ans, 4 mois et 9 jours, la plus jeune eurodéputée de l'histoire, effaçant le record d'une autre écologiste, l'Allemande Ilka Schröder élue en 1999. Quant à l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, il est, à 82 ans, le doyen de la nouvelle assemblée.

Vos commentaires