Prise d'otages dans un supermarché du sud de la France: ce que l'on sait sur l'auteur de l'attaque

Prise d'otages dans un supermarché du sud de la France: ce que l'on sait sur l'auteur de l'attaque

La prise d'otages dans un supermarché de Trèbes, dans l'Aude, commise vendredi par un homme se réclamant de l'EI est un mode opératoire déjà utilisé à plusieurs reprises en France ces dernières années par des djihadistes.

Redouane Lakdim, qui a tué trois personnes dans trois attaques menées vendredi à Carcassonne et à Trèbes (Aude), a agi "seul", a affirmé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. "Il s'appellait Redouane Lakdim. Il avait 26 ans et était connu pour des faits de petite délinquance et nous l'avions suivi et nous pensions qu'il n'y avait pas de radicalisation, mais il est passé à l'acte brusquement", a déclaré sur place M. Collomb.

Selon des informations de LCI, l'homme est connu de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) pour avoir été l'un des premiers candidats au djihad. Il aurait réclamé la libération de Salah Abdeslam. Le journal Le Figaro affirme que l'individu a déjà été condamné pour port d'arme.

L'homme aurait été armé de couteaux, d'une arme de poing et de grenades. Il aurait crié "Allah Akbar" en entrant dans le supermarché, selon les premiers éléments de l'enquête obtenus par l'AFP d'une source proche du dossier. Selon des informations de BFMTV, la mère et la sœur du suspect se rendaient sur place en début d'après-midi.


Un policier blessé par balle

Au moins trois personnes sont décédées et deux autres ont été blessées ce vendredi matin lors d'une prise d'otages. Par ailleurs, un policier a été blessé par arme à feu à une épaule alors qu'il rentrait d'un footing avec des collègues près de la caserne de Carcassonne, vers 09h30. Il a été transporté à l'hôpital mais ses jours ne sont pas en danger.

La voiture du tireur ayant blessé l'agent a été retrouvée sur le parking du supermarché, a indiqué une source proche du dossier. 

Vos commentaires