En ce moment
 
 

Rugby: Landreau revient au Stade Français comme directeur sportif délégué

Rugby: Landreau revient au Stade Français comme directeur sportif délégué
Fabrice Landreau, alors entraîneur des avants à Toulon, lors d'un match de Top 14 à La Rochelle, le 25 février 2018XAVIER LEOTY

Le Stade Français a confirmé jeudi le retour de son ex-joueur et entraîneur Fabrice Landreau dans un poste de directeur sportif délégué, un "rôle hors terrain" pour épauler le directeur sportif et entraîneur principal Heyneke Meyer, sorti vainqueur du conflit au sein de son encadrement.

Landreau prendra ses fonctions lundi et assistera l'ancien sélectionneur des Springboks dans un rôle transversal, a précisé le club dans un communiqué. Il sera notamment chargé du recrutement et du développement du centre de formation, dont le directeur, Pascal Papé, est un de ses anciens joueurs du temps où il entraînait les avants (2004-2009).

Papé enregistre aussi dans son équipe l'arrivée de l'entraîneur Kobus Potgieter, qui vient renforcer l'accent sud-africain pris par le club depuis l'arrivée de Meyer au printemps 2018.

Pourtant, l'objectif de Potgieter comme de Landreau sera de renforcer le caractère local de l'effectif, selon le président Hubert Patricot qui leur demande "d'avoir à terme 80% des joueurs issus de notre filière de formation".

- Pas un mot sur Mohr et Dupuy -

Le propriétaire suisse d'origine allemande Hans-Peter Wild a conforté Meyer à l'issue de cette "réorganisation sportive". Le club ne dit pas un mot au sujet de Robert Mohr et Julien Dupuy, le directeur du développement sportif et l'entraîneur des "skills" écartés une semaine auparavant.

Le capitaine Sergio Parisse avait estimé vendredi après la victoire contre Pau que leur départ était "vraiment très compliqué" à vivre pour son équipe. En particulier celui de Dupuy, joueur historique du club (2009-2017) et qui avait assuré l'intérim comme co-entraîneur principal après le départ de Greg Cooper la saison dernière. "Le timing de ces décisions n'était vraiment pas le bon", a assuré Parisse.

Mohr aurait payé, selon Midi Olympique, ses désaccords avec Meyer sur la politique sportive menée, en contradiction avec l'objectif affiché, à l'arrivée de Wild, de construire un projet basé sur le centre de formation. Quant à Dupuy, il lui aurait été reproché d'avoir soufflé sur les braises du mécontentement de certains joueurs historiques.

Tous formés au club, Djibril Camara (4 titularisations cette saison), Jules Plisson (7) ou encore Alexandre Flanquart (7) sont parmi les grands perdants de l'arrivée de Meyer, peu enclin à faire tourner son effectif en championnat.

L'arrivée de Landreau, figure connue et appréciée des joueurs les plus âgés et des supporters, pourrait permettre d'apaiser les tensions. L'ancien talonneur international (4 sél. en 2000-2001), âgé de 50 ans, a joué quatre saisons au club (1999-2003) avant d'en entraîner les avants, avec un titre de champion de France à la clé, en 2007.

L'actuel entraîneur des avants Pieter De Villiers, qui en était alors le pilier droit, s'est dit "enchanté de l'avoir de retour au club" dans un "rôle hors terrain". "C'est un enfant du club", a ajouté l'ex-international français d'origine sud-africaine.

Vos commentaires