En ce moment
 

Un attentat au poison a été déjoué en France: deux frères d'origine égyptienne ont été arrêtés

Un nouvel attentat a été déjoué en France et deux frères d'origine égyptienne ont été arrêtés, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

"Il y avait deux jeunes gens d'origine égyptienne qui s'apprêtaient à commettre un attentat, avec soit de l'explosif soit à la ricine, ce poison (...) très fort", a déclaré le ministre sur BFMTV. 

"On suit un certain nombre de personnes sur des réseaux. Il se trouve qu'ils étaient sur Telegram. Nous avons décelé ce projet d'attentat et nous avons pu les arrêter", indique-t-il au micro de Jean-Jacques Bourdin.

L'un d'entre eux a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et écroué mardi, tandis que l'autre a été mis hors de cause et remis en liberté, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.


Des tutoriels sur la conception de poisons 

"L'interpellation a eu lieu dans le XVIIIe arrondissement parisien", a confié à l'AFP une source proche de l'enquête, précisant qu'un des deux hommes "reconnaît avoir voulu passer à l'acte". 

Selon le ministre de l'Intérieur, ces deux suspects détenaient des tutoriels qui expliquaient la conception de poisons à base de ricine. Cette annonce intervient près d'une semaine après l'attaque jihadiste au couteau à Paris qui a fait un mort et cinq blessés.


La ricine, une arme biologique

La ricine est un poison végétal peu coûteux et facile à produire. Ce dernier est naturellement produit par les graines de ricin. La ricine fait ainsi partie des plantes les plus toxiques du monde. Cette substance végétale peut être inhalée ou ingérée. Dans les deux cas, elle peut être mortelle. 

"Si une personne respire ou avale de la ricine, les cellules de son estomac, ses intestins ou de ses poumons sont détruites les unes après les autres", expliquait Daniel Gillet, expert en armes chimiques, dans une interview donnée à BFMTV en 2013. 

Selon l'Institut national de veille sanitaire (INVS), lors d'une injection par voie orale, la dose létale minimale est d'1mg de ricine par kilogramme chez l'adulte. Certains spécialistes jugent cependant qu'une dose totale de 30 milligrammes suffirait à tuer. 

Cette substance est soluble dans l'eau ainsi que dans les aliments. Elle est ainsi considérée comme une arme biologique.


51 attentats déjoués depuis janvier 2015

Fin mars, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé que 51 attentats avaient été déjoués depuis janvier 2015.

La France a basculé dans l'ère de la violence jihadiste en janvier 2015 lors des attentats qui avaient ciblé l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, une policière municipale à Montrouge et un supermarché casher à Paris, et avaient fait 17 morts.

L'attaque parisienne de samedi a porté à 246 le nombre de personnes tuées depuis le début de cette vague d'attentats jihadistes en France.

Vos commentaires