Van Grieken: "2019 sera l'année de la révolte du Flamand moyen contre l'élite politique"

Van Grieken:

(Belga) L'année 2019 sera l'année de la révolte des Flamands moyens contre l'élite politique, a affirmé dimanche le président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, en faisant un parallèle avec la bataille des Eperons d'or de 1302.

2019 sera "notre année", après l'année 2018 qui fut celle de la renaissance du Vlaams Belang, a-t-il affirmé lors de la réception de Nouvel An du parti d'extrême droite à Bruges, devant quelque 450 cadres du VB. M. Van Grieken a expliqué le sens du slogan choisi par le parti pour les élections européennes, législatives et régionales du 26 mai prochain, "Bescherm ONZE mensen" ("protéger NOS gens") en dénonçant le fait que la N-VA ait pour sa part annoncé venir avec des revendications communautaires alors que les nationalistes flamands n'en ont pas parlé durant cinq ans (lorsqu'ils faisaient partie du gouvernement Michel 1er, nldr). La même N-VA n'a pas tenu sa promesse de gouverner Anvers - dont le président du parti, Bart De Wever, est également bourgmestre, sans les socialistes, a-t-il ajouté. M. Van Grieken a aussi insisté sur la responsabilité politique que porte selon lui l'ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken (N-VA) dans le "scandale des visas humanitaires". Il a aussi accusé M. Francken d'avoir "échoué sur toute la ligne". (Belga)

Vos commentaires