En ce moment
 
 

"Au début, on s'est cachés derrière les voitures": deux témoins des attaques de mosquées en Nouvelle-Zélande racontent

©RTL INFO

Pendant la prière de l'après-midi vendredi, un tireur a ouvert le feu à l'intérieur de la mosquée Masjid al Noor dans le centre de Christchurch, sur l'Ile-du-Sud en Nouvelle-Zélande faisant 41 morts. Sept autres personnes ont été tuées dans une autre mosquée située à cinq kilomètres de là, à Linwood, dans la banlieue de la ville, dont trois devant le bâtiment. La victime restante est décédée à l'hôpital.

Mohan Ibrahim a pu s'échapper de l'attaque de la mosquée de Christchurch. Il raconte: "J'étais à l'avant, à droite, et j'ai entendu soudainement un bruit, je me suis dit que ça pouvait être un court-circuit. Les tirs venaient de l'arrière, depuis l'entrée principale. Et là j'ai réalisé que c'était une fusillade. Quand le tireur est arrivé dans la partie principale de la mosquée, à la droite de la mosquée, il y a l'entrée des femmes, et là, il y a une porte. J'ai pu sortir par-là. Il y a un long mur en brique, et j'ai dû sauter par-dessus, vers la rue".


"Il y avait des personnes décédées à l'intérieur et à l'extérieur"

Il y a eu 10 ou 15 minutes de tirs continus, explique-t-il. Lorsqu'ils se sont arrêtés, Mohan Ibrahim est retourné à l'entrée principale: "La police et les secours était arrivés, pour venir en aide aux personnes blessées. Il y avait des personnes décédées à l'intérieur et à l'extérieur".

Un autre homme raconte: "Tout le monde a couru vers les portes à l'arrière pour se sauver. Au début, on s'est cachés derrière les voitures, puis vu que ça continuait, on a essayé de sauter au-dessus de la clôture. Après, on s'est cachés dans la maison voisine à la mosquée, de ce côté, et ça a continué".

"Quand les tirs se sont arrêtés, on a regardé par-dessus la clôture, et il y avait un homme, qui changeait d'arme, pour en prendre une autre, il était parqué de ce côté. Il a pris l'arme et les tris ont repris."

Vos commentaires