Afghanistan: le commandant de l'EI pour le nord tué dans un raid

Afghanistan: le commandant de l'EI pour le nord tué dans un raid

(Belga) Le commandant du groupe Etat islamique (EI) pour le nord de l'Afghanistan Qari Hikmat a été tué lors d'un raid aérien conjoint des forces afghanes et américaines, ont annoncé samedi des sources officielles et locales.

Selon le ministère de la Défense samedi, l'opération a eu lieu vendredi dans le district de Darzab, dans la province de Jawzjan, tuant le chef et plusieurs de ses hommes. "Qari Hikmat était une figure-clé de Daech (acronyme arabe de l'EI) dans le nord de l'Afghanistan, responsable et impliqué dans de nombreuses attaques terroristes", affirme le ministère dans un communiqué. "Son corps a été enterré par ses hommes qui ont désigné son successeur, Mawlawi Habbib-ul-Ruhman". Le district de Darzab, à l'extrême sud de la province de Jawzjan, est le nouveau fief de "l'Etat islamique au Khorasan" (du nom de l'ancienne appellation de l'Afghanistan). Selon le chef de la police de Jawzjan, Faqir Mohammad, l'homme était "le fondateur de l'EI dans le nord de l'Afghanistan. Il avait recruté les combattants et était responsable de nombreuses tueries et décapitations". "C'est un coup dur pour Daech", a estimé ce responsable joint par l'AFP. Le gouverneur provincial de Jawzjan, Lotfullah Azizi, confirmant ce décès à l'AFP, a précisé que "Qari Hikmat et un de ses combattants ont été tués par une frappe américaine. Nos services de renseignements ont identifié les corps sur place". "Sa mort va durement affecter le recrutement de Daech dans le nord de l'Afghanistan" a-t-il estimé, ajoutant que "Qari Hikmat était un maître en cruauté et brutalité à Darzab". L'EI est apparu début 2015 dans l'Est du pays et s'est progressivement étendu au nord dans le courant de l'été 2017. L'organisation, qui a la réputation de bien payer ses combattants, recrute principalement parmi les talibans et d'autres groupes régionaux comme l'IMU, Mouvement islamique d'Ouzbékistan. Il compte aussi des étrangers, principalement ressortissants des pays voisins (Pakistan, Tadjikistan, Ouzbékistan) et Tchétchènes. (Belga)

Vos commentaires