En ce moment
 
 

Assemblée générale de l'ONU - Le président Tshisekedi réclame à l'ONU une force de Casques bleus "moins pléthorique"

(Belga) Le président congolais Félix Tshisekedi a réclamé jeudi à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU une adaptation de la force de Casques bleus dans son pays (Monusco), afin qu'elle soit "moins pléthorique" tout en restant "forte".

Il faut "réadapter la configuration de la Monusco à la réalité de la situation sur le terrain", a estimé Félix Tshisekedi à l'occasion de son premier discours lors de la session annuelle de l'ONU. "La République démocratique du Congo a encore besoin de la Monusco, mais d'une Monusco moins pléthorique, forte et dotée d'un mandat adapté", a-t-il précisé. Le président congolais a notamment évoqué les bons résultats de la brigade d'intervention rapide de l'ONU en 2013. A l'époque, cette unité avait été dotée d'un mandat lui permettant des actions offensives pour neutraliser et désarmer des milices menaçant l'autorité de l'Etat. Le mouvement rebelle M23 avait été directement visé par la brigade de l'ONU. Le mandat de la Monusco a été renouvelé en avril jusqu'au 31 décembre, le temps de permettre aux nouvelles autorités congolaises, dirigées depuis le début de l'année par Félix Tshisekedi, de réfléchir à l'avenir de la présence de l'ONU dans le pays. Le budget de la mission tourne autour du milliard de dollars. La Monusco compte 16.000 Casques bleus, soit l'une des forces de l'ONU les plus importantes dans le monde. L'ONU est présente militairement en République démocratique du Congo depuis une vingtaine d'années. (Belga)

Vos commentaires