En ce moment
 
 

Athlétisme: Sally Pearson encore blessée

Athlétisme: Sally Pearson encore blessée
L'Australienne Sally Pearson après sa victoire sur 100 m haies aux Mondiaux-2017 d'athlétisme, le 12 août 2017 à LondresGlyn KIRK

Nouveau coup dur pour l'Australienne Sally Pearson: la double championne du monde du 100 m haies qui tente de revenir après 14 mois de blessure, a annoncé s'être de nouveau fait mal à l'entraînement, ce qui devrait lui faire manquer les prochaines réunions de Lucerne, Monaco et Londres.

"Malheureusement, après des semaines de sprints intenses et de haies, j'ai eu un problème mineur à l'entraînement ce matin, a-t-elle écrit sur son compte Instagram tard jeudi soir. Les scanners ont détecté une petite élongation aux ischio-jambiers, avec une période de convalescence prévue de 2-3 semaines".

Or les réunions de Lucerne (9 juillet) ainsi que celles de Ligue de diamant de Monaco (11-12 juillet) et Londres (20-21 juillet) sont programmées dans cette période.

Championne olympique 2012 et championne du monde 2011 et 2017, Pearson estime cependant que sa préparation pour les Mondiaux de Doha fin septembre-début octobre ne sera pas trop "impactée".

A 32 ans, la 6e performeuse de tous les temps (12.28 en 2011) tente de revenir à la compétition après une blessure à un tendon d'Achille qui l'a écartée des pistes pendant plus de 14 mois. Mais son premier come back en avril a échoué puisqu'elle a dû déclarer forfait avant la finale des Championnats d'Australie, pour laquelle elle s'était qualifiée en 12 sec 99, victime d'une "surchauffe", selon son expression, dans la chaleur de Sydney.

La carrière de Pearson a été marquée par de nombreuses blessures comme cette fracture d'un poignet en 2015 lors d'une chute en course à Rome qui l'a empêchée de participer deux semaines plus tard aux Mondiaux de Pékin. Ses chances aux JO de Rio en 2016 ont été anéanties par une blessure aux ischio-jambiers et elle a dû déclarer forfait aux Jeux du Commonwealth qui se déroulaient l'an dernier en Australie en raison de son tendon d'Achille.

Vos commentaires