Cafés et hôtels sans personnel: le Japon va-t-il pouvoir pallier le manque de main d'oeuvre grâce à ses robots?

Ce 1er février marquera l'ouverture au Japon du premier café sans barista. En effet, le "Henn-na Café" (en français: café étrange) qui ouvre ses portes a la particularité de ne pas faire appel à de la main d'oeuvre humaine pour servir ses clients. Ces derniers doivent d'abord régler leur consommation à une machine automatique où ils recevront un code QR. Après présentation de ce code au scanner du robot barista, la technologie poursuivra son travail.

Le robot Barista, baptisé Sawyer, est capable de préparer au maximum 5 cafés en même temps. Une tasse prend environ 4 minutes.  Alors qu'en général, ce genre d'établissement emploie 4 à 5 personnes pour manipuler les machines, encaisser l'argent et servir les cafés, tout est ici remplacé par un distributeur automatique et Sawyer. Selon le gérant de cet établissement, ne pas employer du personnel permettra aux consommations de conserver un prix raisonnable aux alentours des 3 euros.

Ces robots permettent de pallier le manque de main d'oeuvre, dans une société nippone vieillissante, qui se pose des questions sur le futur du travail manuel.  Ce développement technologique n'est pas neuf au Japon. Trois hôtels où les réceptionnistes sont des robots humains existent déjà à Tokyo et Nagasaki. Ils sont devenus des attractions touristiques incontournables.

Grab_20180130_124407_356

Vos commentaires