Cet homme d'affaire thaïlandais chassait des animaux protégés comme le léopard noir

Cet homme d'affaire thaïlandais chassait des animaux protégés comme le léopard noir

Le patron de l'un des plus grands groupes de BTP (bâtiments et travaux publics) de Thaïlande a été arrêté dimanche pour avoir tué des animaux protégés, dont un léopard noir, dans un parc national de l'ouest du pays, ont annoncé les autorités mardi.

Premchai Karnasuta, qui est à la tête du groupe Italian-Thai development, a été inculpé pour "chasse illégale et possession illégale de carcasses d'animaux protégés", a indiqué le département en charge de la faune sauvage et de la conservation.

Trois autres personnes qui l'accompagnaient dans ce parc national près de Kanchanaburi, classé par l'Unesco, ont été arrêtées. Ils étaient en possession des restes d'une panthère noire déjà dépecée et d'un faisan, deux espèces protégées. Les policiers ont également saisi trois fusils, 143 munitions et du matériel pour la chasse.


Des sites classés par l'Unesco

"Nous demandons aux autorités de procéder à son interrogatoire et de le poursuivre sans tenir compte de son statut d'homme d'affaires", a indiqué à l'AFP Sasin Chalermlarp, responsable de la fondation Seub Nakkasathien, une ONG locale de défense de l'environnement.

S'étendant sur plus de 600.000 hectares à la frontière avec la Birmanie, les sanctuaires naturels de Thungyai et Huai Kha Khaeng sont classés par l'Unesco depuis 1991.

Ils abritent un ensemble d'espèces animales très divers, dont 77% des grands mammifères (notamment éléphants et tigres), 50% des grands oiseaux et 33% des vertébrés terrestres que l'on trouve dans cette région.


"Le braconnage reste l'une des plus grandes menaces"

"Le braconnage reste l'une des plus grandes menaces et continue de poser problème", d'après l'Unesco qui note toutefois qu'un "vaste système de postes de garde et de patrouilles" a été mis en place.

Il est toutefois très rare en Thaïlande de voir des personnages connus arrêtés pour braconnage.

La Thaïlande est considérée comme une plaque tournante du trafic d'animaux sauvage en Asie. C'est notamment l'un des treize pays où vivent encore des tigres à l'état sauvage, mais leur nombre a largement chuté ces dernières années.

Vos commentaires