Chili: six ex-agents de la dictature condamnés pour l'assassinat de l'ex-président Frei

histoire

(Belga) Six anciens agents de la dictature d'Augusto Pinochet ont été condamnés mercredi au Chili à des peines de 3 à 10 ans de prison pour leur implication dans l'assassinat en 1982 de l'ex-président Eduardo Frei Montalva (1964-1970).

Les accusés ont été condamnés pour "homicide par empoisonnement lors d'une opération chirurgicale". L'ex-président était décédé alors qu'il subissait une intervention dans une clinique de Santiago le 22 janvier 1982, en pleine dictature. Le verdict, qui clôt quinze années d'investigations, a été qualifié d'"historique" par les avocats de la famille de Frei Montalva, s'agissant de la première condamnation dans l'histoire du Chili pour l'assassinat d'un ancien chef d'État. L'assassinat d'Eduardo Frei Montalva, une figure de l'opposition à Augusto Pinochet, avait été ordonné par la dictature au moment où le régime commençaient à affronter les premières manifestations de mécontentement social au début des années 1980. Le médecin Patricio Silva Garin a été condamné à 10 ans de prison, la peine la plus lourde. Il a été reconnu coupable d'avoir administré le poison à Frei, alors âgé de 71 ans. Le chauffeur personnel de l'ancien président, Luis Becerra Arancibia, qui était un informateur de la dictature, et Raul Lillo Gutierrez, un agent civil des services de renseignement, ont été condamnés à sept ans de prison. Un autre médecin, Pedro Valdivia, a été condamné à cinq ans de prison pour complicité et les deux médecins légistes Helmar Rosenberg et Sergio Gonzalez à 3 ans de prison pour avoir couvert les faits. La dictature militaire d'Augusto Pinochet a fait plus de 3.200 morts et 38.000 personnes ont été torturées, selon des chiffres officiels. L'ex-dictateur est mort d'un infarctus à 91 ans en décembre 2006, sans jamais avoir été jugé pour la répression exercée sous son régime. (Belga)

Vos commentaires