En ce moment
 

Chine: un film avec Bruce Willis annulé après les déboires fiscaux de Fan Bingbing

Chine: un film avec Bruce Willis annulé après les déboires fiscaux de Fan Bingbing
LOIC VENANCE

La sortie d'un film chinois avec Bruce Willis et Adrien Brody a été annulée après les déboires de l'actrice Fan Bingbing, qui y figurait, avec les autorités fiscales chinoises, ont annoncé les médias.

Une des plus célèbres actrices chinoises, elle est également connue à l'étranger pour avoir joué dans "X-Men: Days of Future Past" (2014) et avoir été membre du jury du Festival de Cannes en 2017.

Elle a disparu des médias et des réseaux sociaux pendant plusieurs mois cette année, suscitant des rumeurs qu'elle faisait l'objet d'une enquête des autorités au moment où celles-ci sévissent contre les excès du monde du spectacle.

Elle est sortie de son silence médiatique la semaine dernière pour présenter ses excuses à ses fans et au Parti communiste. Le fisc lui réclame près de 130 millions de dollars, a rapporté l'agence Chine nouvelle.

Son dernier film, "Air Strike", situé dans la Seconde Guerre mondiale et réalisé par le metteur en scène chinois Xiao Feng, devait sortir la semaine prochaine. Mais ce dernier a écrit sur le réseau social chinois Weibo mercredi qu'il était "temps de lâcher prise" sur "Air Strike", après huit ans de travail, ajoutant que "lâcher prise ce n'est pas abandonner".

Il a présenté ses excuses aux distributeurs du films ainsi qu'aux fans, sans préciser si la sortie du film serait reprogrammée.

Le journal contrôlé par l'Etat Global Times a indiqué sur Weibo que le film avait été "annulé sans explication", une information confirmée par le site d'informations chinois Sina, citant des sources anonymes dans le milieu du cinéma.

Cette décision intervient alors que le secteur du cinéma et plus généralement du divertissement en Chine est sous la surveillance des autorités fiscales. Les personnes visées ont jusqu'à la fin de l'année pour régulariser leur situation en payant leur dû.

L'affaire a mis au jour un système supposé de "doubles contrats" appelés "le yin et le yang": l'un destiné à être présenté au fisc, et l'autre avec un cachet bien plus élevé, gardé secret pour éviter une imposition trop lourde.

Vos commentaires