En ce moment
 

Conflit israélo-palestinien - Un partenaire de la coalition de Netanyahu hostile à une trêve durable avec le Hamas

ISRAEL

(Belga) L'un des partenaires de la coalition gouvernementale du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est dit hostile mardi à une trêve de longue durée avec le mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir à Gaza.

Le ministre de l'Education Naftali Bennett, chef du Foyer juif, un parti de l'extrême droite, a assuré que sa formation s'opposerait à tout accord sur une trêve durable, s'il devait être soumis à un vote du gouvernement. Depuis juillet, la bande de Gaza et ses pourtours israéliens ont connu trois flambées de violences, la dernière en date la semaine dernière, l'une des plus graves confrontations entre Israël et le Hamas depuis la guerre de 2014. Une trêve fragile a finalement été instaurée jeudi dernier, par l'entremise de l'Egypte et de l'ONU, selon une source proche des négociations. Les deux médiateurs ont engagé des efforts pour faire adopter un cessez-le-feu de longue durée, mais ni Israël ni le Hamas n'ont confirmé officiellement la trêve. "A la lumière de l'accord en cours d'élaboration entre Israël et le Hamas, (M. Bennett) a annoncé que le Foyer juif s'opposerait à un accord basé sur un calme temporaire", selon un communiqué de ses services. Un tel accord "permettrait au Hamas de se réarmer et de se regrouper pour le prochain round de terreur", a-t-il ajouté, alors qu'Israël et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008. Depuis le 30 mars, les abords de la barrière séparant la bande de Gaza du territoire israélien sont le théâtre d'une mobilisation contre le blocus imposé par Israël depuis plus de 10 ans, mais aussi pour le droit au retour des Palestiniens, chassés ou ayant fui leur terre à la création de l'Etat Hébreu en 1948. Au moins 169 Gazaouis ont été tués par des tirs israéliens. Pour la première fois depuis 2014, un soldat israélien a été tué, le 20 juillet. Mais avec la trêve fragile, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé la réouverture totale mercredi du seul terminal de transit des marchandises vers la bande de Gaza, si le calme persistait. M. Bennett a dénoncé cette mesure dévoilée par son rival politique. "Les gestes de Lieberman envers le Hamas sont une erreur -les ministres du Foyer juif vont voter contre un accord d'Israël et du Hamas", a-t-il martelé dans son communiqué. "Après 130 jours d'attaques et de tirs de roquettes, nous ne devons pas récompenser les terroristes". Le cabinet de sécurité israélien doit se réunir mercredi pour discuter de la situation à Gaza, selon les médias israéliens. (Belga)

Vos commentaires