En ce moment
 
 

Crise au Venezuela - L'opposant Guaido défie Maduro en se rendant en Colombie

Crise au Venezuela - L'opposant Guaido défie Maduro en se rendant en Colombie

(Belga) Le duel pour le pouvoir au Venezuela s'est illustré en musique vendredi, l'opposant Juan Guaido défiant l'interdiction judiciaire de quitter son pays en se rendant du côté colombien de la frontière, au concert organisé en faveur de l'entrée de l'aide humanitaire.

Vêtu d'une chemise blanche, le poing levé et entouré de policiers, Juan Guaido, reconnu par une cinquantaine de pays comme président par intérim du Venezuela, a retrouvé le chef de l'Etat colombien Ivan Duque près de la scène. Des dizaines de milliers de personnes assistaient à ce concert géant à Cucuta, tandis qu'un contre-concert, pro-Maduro celui-là, était organisé du côté vénézuélien de la frontière, à quelques centaines de mètres. Le bras de fer entre Nicolas Maduro, dont la réélection est jugée frauduleuse, et Juan Guaido a ainsi pris la forme insolite d'un duel musical, de part et d'autre du pont international de Tienditas, reliant Cucuta à la localité vénézuélienne d'Ureña. Le concert "Venezuela Aid Live" a débuté vers 11h00 (16h00 GMT), s'est terminé vers 18h00 (23h00 GMT), deux heures plus tard que prévu. Le milliardaire britannique Richard Branson, qui l'organisait, y attendait 250.000 spectateurs. Aux cris de "Liberté!" ou "Le gouvernement va tomber", les premiers spectateurs, vêtus de blanc et brandissant des drapeaux vénézuéliens, s'étaient massés devant la scène dès les premières heures de la matinée, a constaté un journaliste de l'AFP. Le fondateur de Virgin espère récolter 100 millions de dollars de dons via internet pour la population du pays aux énormes réserves pétrolières, confronté à la pire crise de son histoire et qu'ont fui 2,7 millions de migrants depuis 2015, selon l'ONU. Plusieurs responsables politiques, dont le président colombien et ses homologues chilien, Sebastian Piñera, ainsi que paraguayen, Mario Abdo, se sont rendus au concert de Cucuta, où 1.500 policiers et militaires ont été déployés. Dans une déclaration conjointe, MM. Duque et Piñera ont lancé un nouvel appel aux militaires loyaux à Maduro afin qu'ils passent du "juste côté de l'histoire" et permettent l'entrée de l'aide humanitaire. A l'autre extrémité du pont, barré de conteneurs par l'armée, le contre-concert intitulé "Hands off Venezuela" (Pas touche au Venezuela), organisé par le gouvernement de Maduro, a lui aussi débuté. Les têtes d'affiche de cet événement, prévu sur trois jours par le gouvernement chaviste, n'ont pas encore été annoncées et les lieux étaient fortement surveillés par les forces de sécurité. (Belga)

Vos commentaires