En ce moment
 

Crise au Venezuela - "Me séquestrer serait l'ultime erreur" du régime, prévient Guaido

Crise au Venezuela -

(Belga) L'opposant vénézuélien Juan Guaido qui s'apprête à regagner Caracas lundi après une mini-tournée en Amérique du Sud a prévenu dimanche soir que si le régime de Nicolas Maduro tentait de l'enlever, "ce serait l'une de ses dernières erreurs".

"Essayer de m'enlever serait sans aucun doute une des dernières erreurs qu'il commettrait" a lancé le président par intérim reconnu par une cinquantaine de pays, dans une adresse à ses partisans via les réseaux sociaux. M. Guaido, qui s'exprimait au côté de son épouse Fabiana devant un drapeau vénézuélien, n'a pas précisé où il se trouvait. En annonçant son retour au pays dimanche, alors qu'il se trouvait encore en Equateur, Juan Guaido a appelé ses partisans à descendre dans les rues lundi dans tout le pays à partir de 11H00 (15H00 GMT). "Demain nous avons un défi historique" à relever: "nous retournons au pays, à nos fonctions. Et bien sûr qu'il y a un risque", a-t-il déclaré. "Les forces armées doivent assumer leurs responsabilités historiques", a-t-il poursuivi en évoquant les centaines - "700" selon lui - membres des forces de l'ordre qui ont fait défection depuis le 23 février pour "se ranger du côté de la Constitution". Juan Guaido avait quitté clandestinement le Venezuela il y a une dizaine de jours pour gagner la Colombie afin d'assister à un méga concert à la frontière et tenter de faire entrer des cargaisons d'aide humanitaire dans le pays - sans succès. Il avait pour cela bravé une interdiction de quitter le territoire national. Après la Colombie il s'est rendu dans quatre pays - Brésil, Paraguay, Argentine, Equateur - où il a été chaque fois accueilli en chef d'Etat par les présidents. Il n'a pas précisé comment il entendait rentrer à Caracas. (Belga)

Vos commentaires