En ce moment
 

Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi - Trump ne compte pas réduire les ventes d'armes à l'Arabie saoudite

(Belga) Donald Trump a indiqué jeudi qu'il ne comptait pas réduire les ventes d'armes des Etats-Unis à l'Arabie saoudite à cause de la disparition suspecte du journaliste Jamal Khashoggi, poussant d'influents sénateurs républicains à souligner que le Congrès pourrait bloquer de telles transactions.

Les Saoudiens "dépensent 110 milliards de dollars en équipements militaires et sur des choses qui créent des emplois (...) dans ce pays. Je n'aime pas l'idée de mettre fin à un investissement de 110 milliards de dollars aux Etats-Unis", a déclaré M. Trump à des journalistes à la Maison Blanche. "Vous savez ce qu'ils vont faire? Ils vont prendre cet argent et le dépenser en Russie ou en Chine, ou le placer ailleurs. Je pense qu'il y a d'autres moyens", a-t-il poursuivi, relevant que si la situation concernant M. Khashoggi "s'avér(aient) finalement aussi mauvaise que cela semble en avoir l'air, il y a certainement d'autres moyens de gérer" cette affaire, a-t-il ajouté. Au Sénat américain, des élus républicains se sont montrés jeudi beaucoup plus fermes que Donald Trump face à Ryad. Le Congrès américain a le pouvoir de bloquer les ventes d'armes à un pays étranger, et certains sénateurs peuvent même suspendre temporairement des contrats spécifiques. Si les pires conjectures concernant M. Khashoggi se confirmaient, "le Congrès ne laisserait pas cela passer", a affirmé l'un de ces sénateurs clé, le chef républicain de la commission des Affaires étrangères, Bob Corker. L'éditorialiste, critique du pouvoir saoudien, n'a plus donné signe de vie depuis son entrée au consulat de son pays à Istanbul, où il s'était rendu pour obtenir un document en vue de son mariage avec une Turque. Ankara affirme que M. Khashoggi n'est jamais ressorti du bâtiment, Ryad assure le contraire. (Belga)

Vos commentaires