En ce moment
 
 

Explosions au Liban: du nitrate d'ammonium est produit en Belgique, quels sont les risques? (vidéo)

Explosions au Liban: du nitrate d'ammonium est produit en Belgique, quels sont les risques?
© RTLinfo
 
 

Présenté comme l'origine des explosions dévastatrices à Beyrouth, le nitrate d'ammonium est principalement employé comme engrais "azoté" pour un usage agricole, mais peut aussi entrer dans la composition de certains explosifs à usage civil. Cette substance est aussi fabriquée et stockée en Belgique.

Deux explosions ont ravagé plusieurs quartiers de Beyrouth, la capitale du Liban, mardi en fin de journée pour un bilan lourd: plus de 100 morts, des milliers de blessés et des destructions et des dégâts matériels innombrables.

Ce qui a provoqué cette explosion, c'est le nitrate d'ammonium. Il est normalement utilisé dans certains engrais. En Belgique aussi on stocke et on produit du nitrate d'ammonium. La production y est limitée, seules quelques entreprises de notre pays en fabriquent. En Wallonie, il y a notamment l'entreprise Rosier près de la frontière française et l'entreprise Yara à Tertre. 

Ce genre d'accident pourrait-il arriver chez nous? C'est peu probable. "Je prends l'exemple de la société Yara à Tertre (Hainaut) qui est un fabricant de ce genre d'engrais azotés: dès que les produits vont être finalisés, ils vont être stockés dans des sacs pour de l'usage type engrais et donc vraiment tout est sous contrôle dans des quantités maximum qui sont bien spécifiées par des législations qui ont cours en Belgique", a expliqué Angélique Léonard, professeure de génie chimique à l'Université de Liège, au micro de nos journalistes Vincent Jamoulle et Julien Raway.

Réglementation

En effet, tant la production (critères stricts de qualité et de composition) que le stockage et le transport de ce produit sont soumis à des règles de sécurité très strictes. Au niveau du stockage, il doit respecter plusieurs conditions. Le nitrate d'ammonium doit être placé dans des silos sécurisés avec un contrôle de la température, devant pas excéder 50 degrés.

Les capteurs présents dans le silos permettant de contrôler la température, la présence de fumée ou de flammes sont vérifiés en permanence et directement reliés aux pompiers. Des lignes d'extinction automatique fonctionne également en cas de panne de courant. La livraison et le transport de nitrate d’ammonium se fait également selon des normes de sécurité strictes. Par exemple, les convoyeurs sont pourvus d'un matériau autoextinguible.

Les entreprises qui produisent du nitrate d’ammonium sont soumises aux lignes directrices Seveso pour les entreprises qui travaillent avec des substances potentiellement dangereuses. Il existe des règles très strictes pour garantir la sécurité des personnes et de l'environnement. Des inspections gouvernementales régulières, également inopinées sont effectuées.

Les entreprises disposent de systèmes d'audit interne pour contrôler et améliorer continuellement la sécurité, par des inspections et un entretien régulier. Les entreprises ont des plans d'urgence internes qui sont régulièrement répétés et les personnes qui travaillent dans les installations ont des formations permanentes à la sécurité.




 

Vos commentaires