En ce moment
 
 

Guyane: échauffourées autour de la garde à vue du leader des "500 Frères"

Guyane: échauffourées autour de la garde à vue du leader des
Des palettes de bois brûlent devant le commissariat de Cayenne, où Olivier Goudet a été placé en garde à vue, le 28 août 2019jody amiet

La garde à vue du leader de la grande mobilisation sociale du printemps 2017 en Guyane a engendré des échauffourées aux abords du commissariat de Cayenne, ont confirmé jeudi plusieurs sources à l'AFP.

Olivier Goudet, figure des "500 Frères", ces hommes cagoulés qui avaient mené la grande mobilisation sociale au printemps 2017 en Guyane, a été placé mercredi en garde à vue au commissariat de Cayenne, suite à son altercation, dans la matinée, avec une personne dépositaire de l'autorité publique.

La garde à vue du Guyanais s'est prolongée jusque tard dans la soirée. Elle a été accompagnée d'une mobilisation d'une centaine de personnes massées devant le commissariat en soutien au militant, selon plusieurs témoignages recueillis par l'AFP.

Des palettes de bois ont été incendiées aux abords du commissariat, selon les images qui circulent sur les réseaux sociaux.

Un important déploiement des forces de l'ordre, de "80 policiers et gendarmes" selon la préfecture de Guyane, avait été décidé pour "encadrer" la mobilisation.

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes, a rapporté France-Antilles Guyane.

L'altercation d'Olivier Goudet avec le policier a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. Elle s'est produite au cours d'une "contestation organisée par une dizaine d'assistants familiaux, soutenus par les 500 Frères devant la direction de l'enfance et de la famille de Cayenne", a informé par communiqué la collectivité territoriale de Guyane.

Les assistants familiaux --des travailleurs sociaux spécialisés dans l'aide aux mineurs en difficulté-- protestaient en soutien à un de leur collègue.

Vos commentaires