En ce moment
 

Hillary Clinton voit un "danger diplomatique" dans les discussions avec Pyongyang

Hillary Clinton voit un
Hillary Rodham Clinton, lors d'un discours le 7 juin 2017 à New YorkDimitrios Kambouris

Le gouvernement du président américain Donald Trump "ne voit pas le danger" des discussions qu'il compte ouvrir avec le régime nord-coréen, a estimé sa rivale malheureusee à l'élection mais aussi ancienne chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton.

"Si vous voulez discuter avec Kim Jong Un de ses armes nucléaires, il vous faut des diplomates expérimentés", ce qui manque actuellement aux Etats-Unis, a-t-elle déclaré au journal néerlandais Algemeen Dagblad.

"Il faut des gens qui connaissent bien les dossiers et qui savent déchiffrer les Coréens du Nord et leur langage", a-t-elle expliqué dans cette interview publiée samedi.

Or, le département d'Etat a perdu beaucoup de diplomates avec l'arrivée au pouvoir de M. Trump et il n'en reste pas beaucoup qui soient capables de négocier avec Pyongyang : "vous ne pouvez pas avoir de diplomatie sans diplomates", a souligné Mme Clinton, et "le danger n'est pas reconnu par le gouvernement Trump".

Mme Clinton se trouvait aux Pays-Bas pour un discours sur la situation internationale.

Vos commentaires