En ce moment
 
 

Irak: au moins cinq morts dans une attaque suicide à Bagdad

(Belga) Au moins cinq personnes ont été tuées et une dizaine blessées lundi soir lorsque deux kamikazes se sont fait exploser près d'une mosquée chiite du sud-ouest de Bagdad, ont indiqué des sources médicales et de sécurité.

Si des attaques surviennent encore, les violences ont drastiquement baissé à Bagdad notamment depuis que l'Irak s'est déclaré vainqueur fin 2017 du groupe djihadiste Etat islamique (EI). "Cinq personnes sont mortes et 14 autres ont été blessées", ont indiqué des médecins à l'hôpital al-Yarmouk, à Baghdad. De son côté, un officier de police a expliqué que l'attaque avait été menée par "deux kamikazes" qui "se sont fait exploser près de la mosquée chiite Abou al-Fadhel al-Abbas, dans le quartier d'al-Tourath", dans le sud-ouest de la capitale irakienne. Cette attaque n'a pas été revendiquée jusqu'ici. Un attentat suicide avait fait début mai 8 morts sur un marché de Sadr City, bastion chiite de la capitale irakienne, tandis que deux personnes avaient été tuées fin juin dans un attentat commis par un kamikaze dans une mosquée chiite de l'est de Bagdad. Dévasté par des années de conflits et de violences, l'Irak a annoncé en décembre 2017 la "fin de la guerre" contre l'EI, chassé de l'ensemble des zones urbaines et peuplées qu'il contrôlait depuis 2014 à travers le pays. Le groupe ultraradical conserve toutefois des cellules clandestines, notamment dans les zones montagneuses ou désertiques et le long de la frontière poreuse avec la Syrie. Il a revendiqué plusieurs attentats meurtriers en Irak, pays majoritairement chiite. (Belga)

Vos commentaires