En ce moment
 

Japon et Etats-Unis vont discuter commerce, malgré de profonds désaccords

Japon et Etats-Unis vont discuter commerce, malgré de profonds désaccords
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe avec le président américain Donald Trump, lors d'un dîner à Mar-a-Lago, en Floride, le 18 avril 2018MANDEL NGAN

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé mercredi accepter de lancer des discussions sur des "accords commerciaux" avec les Etats-Unis, tout en reconnaissant la persistance de différences de vues sur ce sujet avec le président Donald Trump qui le recevait en Floride.

"Nous sommes convenus de commencer des négociations pour des accords commerciaux libres, équitables et réciproques", a déclaré le Premier ministre japonais lors d'une conférence de presse au côté du président américain.

Mais les deux dirigeants n'ont pas caché qu'ils étaient loin d'être sur la même longueur d'onde. Le Japon veut faire revenir les Américains dans l'accord de libre-échange transpacifique (TPP), les Etats-Unis privilégient un accord bilatéral de libre-échange.

Onze pays des deux rives du Pacifique, mais pas la Chine, ont signé ce traité commercial, dont Donald Trump avait décidé de se retirer dès son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017.

"Ils sont intéressés par un accord bilatéral (...) La position de notre pays est que le TPP est la meilleure option pour les deux pays et c'est sur cette base que nous allons discuter", a dit le Premier ministre japonais.

"Je ne veux pas retourner dans le TPP, mais je le ferai si on nous offre un accord que je ne peux pas refuser au nom des Etats-Unis", a dit de son côté Donald Trump.

"Je préfère le bilatéral. Je pense que c'est mieux pour notre pays. Je pense que c'est meilleur pour nos travailleurs et je préfère de loin un accord bilatéral", a-t-il ajouté. Shinzo Abe a pris soin de ne pas s'engager à des discussions sur un tel accord bilatéral.

Donald Trump a fait de la diminution du déficit commercial abyssal des Etats-Unis l'une de ses priorités et il a lancé plusieurs offensives sur le front du commerce international, s'attaquant notamment à la Chine sur le dossier de la propriété intellectuelle.

Quelques heures auparavant, lors d'un déjeuner dont le début avait été ouvert aux journalistes, le président américain avait fait la leçon à son ami Shinzo Abe.

"Comme le Premier ministre le sait, il s'en sortent très bien face aux Etats-Unis. Nous avons un très gros déficit", a déclaré Donald Trump lorsque les deux dirigeants, accompagnés de leurs délégations, étaient à table dans la luxueuse résidence du président américain en Floride, Mar-a-Lago.

Insistant sur le fait que leur relation "était très bonne", Donald Trump n'a pourtant pas hésité à passer outre les politesses d'usage lors d'une telle rencontre diplomatique pour appeler Shinzo Abe à en faire plus pour assurer des relations commerciale "libres, justes et réciproques".

"Nous avons un énorme déficit avec le Japon", a-t-il martelé, évoquant des commandes d'avions commerciaux et de chasse qui pourraient combler ce fossé commercial. Il a également dénoncé des droits de douane injustes.

Vos commentaires