Japonais enlevés par la Corée du Nord: Trump assure Tokyo de son aide

Japonais enlevés par la Corée du Nord: Trump assure Tokyo de son aide
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe reçu par le président Donald Trump, lors d'un dîner à Palm Beach (Floride) le 18 avril April 18, 2018.MANDEL NGAN

Le président américain Donald Trump a assuré mercredi qu'il aiderait Tokyo à ramener au pays les ressortissants japonais enlevés dans les années 1970 et 1980 par la Corée du Nord, lors d'une conférence de presse en Floride au coté du Premier ministre japonais Shinzo Abe.

"Nous allons travailler très dur sur cette question et nous allons travailler dur pour essayer de ramener ces gens - très, très dur", a déclaré Donald Trump.

Cette question affecte les relations entre le Japon et la Corée du Nord, et Shinzo Abe porte souvent un ruban bleu en souvenir des personnes enlevées. Mercredi, il a vivement remercié Donald Trump pour son soutien sur cette question.

La Corée du Nord a reconnu en 2002 avoir enlevé 13 Japonais dans le but de former ses espions à la langue et aux coutumes japonaises, mais le gouvernement japonais en compte officiellement au moins 17. Ils pourraient cependant être bien plus nombreux, la police japonaise comptant 800 disparitions pour lesquelles un enlèvement par Pyongyang ne peut être exclu.

En vertu d'un accord conclu à Stockholm en mai 2014, la Corée du Nord a entrepris d'enquêter à nouveau sur tous les enlèvements de ressortissants japonais, une percée considérable dans une question qui a longtemps bloqué les relations entre Tokyo et Pyongyang.

Mais il n'y a quasiment pas eu de progrès depuis, dans un climat de détérioration des relations entre la Corée du Nord et la communauté internationale avec le développement rapide du programme nucléaire et de conception de missiles du régime de Pyongyang.

Vos commentaires