En ce moment
 
 

JO-2020 - Gymnastique: soirée de premières pour Israel, la Belgique et le Brésil

 
 

Soirée de premières à Tokyo dimanche pour les premières finales par appareil des Jeux olympiques: au sol, l'Israélien Artem Dolgopyat a offert l'or pour la première fois à son pays, la Belge Nina Derwael aussi aux barres et en l'absence de Simone Biles, la Brésilienne Rebeca Andrade a brillé pour devenir championne olympique au saut.

Simone Biles était en tribune pour encourager sa remplaçante en finale du saut, Mykayla Skinner qui a fini deuxième derrière Rebeca Andrade (15,083 points). La gymnaste brésilienne, 22 ans, qui a été entravée par le passé par des blessures au genou, est la révélation de ces JO. Elle ajoute l'or à l'argent qu'elle a déjà gagné au concours général et offre un premier titre à la gymnastique brésilienne côté femmes.

Elle rejoint Arthur Zanetti, champion olympique des anneaux à Londres en 2012 et médaillé d'argent à Rio, et qui s'est d'ailleurs qualifié pour la finale lundi à Tokyo.

La Sud-Coréenne Yeo Seojeong prend la troisième place avec 14,733 points et c'est aussi une première médaille en gymnastique pour son pays.

La Belgique est aussi à la fête avec une victoire plus logique, car elle émane de la championne du monde 2018 et 2019 de la spécialité, Nina Derwael qui, à 21 ans, remporte l'or aux barres asymétriques, avec 15,200 points. Elle signe également une première, puisque son pays n'avait jamais eu de titre olympique en gymnastique.

La Française Mélanie De Jesus Dos Santos, qui s'est glissée en finale grâce au forfait de Simone Biles, a fini 6e (14,033 points).

- Biles à la poutre mardi? -

Déception en revanche pour l'Américaine Sunisa Lee, médaillée d'or au concours général qui a fini troisième (14,500 points) derrière la Russe Anastasia Iliankova (14,883 points).

La Russe Angelina Menilkova a chuté aux barres à l'image d'une soirée où de nombreux finalistes, hommes ou femmes, ont soit chuté soit se sont mal réceptionnés. C'est le cas du Russe Nikita Nagornyy, membre de l'équipe championne du concours général par équipes.

Pourtant, il a bien réalisé le triple salto arrière carpé, la figure qu'il a créée pour devenir champion d'Europe plus tôt cette année en Suisse, mais a commis une faute de réception. Il termine à la septième place avec 13,066 points, une vrai déception au sol où d'ordinaire il excelle.

C'est donc l'Israélien Artem Dolgopyat, qui a remporté la finale du sol, une première pour la gymnastique israélienne. Il s'agit du deuxième titre olympique tous sports confondus de l'histoire d'Israël. Le premier titre olympique d'Israël remontait aux JO d'Athènes en 2004 en planche à voile grâce à Gal Fridman.

L'Espagnol Zapata Reyderley s'est classé deuxième avec la même note (14,933 points) mais des difficultés de niveau supérieur. Le Chinois Xiao Ruoteng finit troisième (14,766 points).

Pas de surprise au cheval d'arçons puisque le Britannique Max Withlock, sacré à Rio, a remporté un nouveau titre.

Lundi, en l'absence de Simone Biles à la finale du sol, cela sera très ouvert. Le suspense dure encore pour savoir si la reine de la gym américaine participera mardi à la finale de la poutre comme l'a laissé entendre dimanche soir sa compatriote Mykayla Skinner.


 




 

Vos commentaires