En ce moment
 

L'Ile-de-France et une partie de l'ouest sous la menace des orages

L'Ile-de-France et une partie de l'ouest sous la menace des orages
Nettoyage à Chaponnay près de Lyon après l'orage, le 8 juin 2018JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

L'Ile-de-France et une partie de l'ouest de la France étaient menacées samedi soir par des orages, avec 23 départements placés en vigilance orange, alors que la semaine a déjà été marquée par de fortes intempéries.

Météo-France a levé samedi à 22H00 la vigilance orange pour l'Eure, le Maine-et-Loire, la Mayenne, l'Orne et la Sarthe.

En début de soirée, Météo-France avait déjà levé la vigilance orange en Bretagne (Finistère, Ille-et-Vilaine, Côtes-d'Armor, Morbihan), sur une partie de la Normandie (Calvados, Manche) et en Loire-Atlantique.

Elle restait en revanche en vigueur dans les huit départements d'Ile-de-France jusqu'à dimanche à 05H00.

Elle s'appliquait aussi en Charente, Charente-Maritime, Cher, Dordogne, Eure-et-Loir, Gers, Gironde, Indre, Indre-et-Loire, Landes, Loir-et-Cher, Loiret, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

"Sur les Pays de Loire et la Normandie, les orages s'atténuent", explique Météo France. "Sur la totalité de l'épisode, les intensités de précipitations ont été localement impressionnantes avec des valeurs de 9 à 12 millimètres en 6 minutes", souligne l'institut météorologique.

Dans la Sarthe, les pompiers ont réalisé 335 interventions en lien avec les intempéries, sur 70 communes.

En région parisienne, "les orages les plus virulents concernent le sud de l'Essonne et la Seine-et-Marne".

En Nouvelle-Aquitaine, "les orages isolés et violents envisagés en début de vigilance sur les départements les plus au sud ne se sont pas déclenchés", mais quelques orages avec de la grêle ont pu toucher le nord de la Dordogne et l'ouest de la Haute-Vienne.

L'Ile-de-France et le Centre pourraient essuyer en début de nuit des orages "localement forts, avec de la grêle, et donner des cumuls de pluie importants", indique Météo France. Leur intensité devrait s'atténuer en milieu de nuit.

Dans le sud-ouest, des orages remontent "des Pyrénées vers les Landes et le Gers pour atteindre la Gironde et le Lot-et-Garonne en milieu de nuit, puis les Charentes et la Dordogne, avant de faiblir rapidement en se décalant vers le Poitou et le Limousin".

Ces orages donneront lieu à "de fortes pluies", des rafales de vent et un risque de grêle.

En Moselle, qui n'était pourtant pas placée sous vigilance orange, les pompiers sont intervenus à 440 reprises à partir de 16H30 jusqu'en soirée à cause de fortes précipitations.

- Mois de mai électrique -

Météo-France appelle à être "prudents et vigilants en particulier dans (les) déplacements et (les) activités de loisir", d'éviter "d'utiliser le téléphone et les appareils électriques" et de se "protéger des effets de la foudre".

Les intempéries ont causé quatre décès depuis le début de la semaine.

La France a subi depuis mai plusieurs épisodes orageux très violents. Rien qu'en mai, le sol de l'Hexagone a été frappé par plus de 180.000 impacts de foudre, contre 60.000 en moyenne. Le précédent record remontait à mai 2009, qui fut alors secoué par 84.000 impacts.

La situation devrait s'améliorer au cours de semaine prochaine. Un retour à "des conditions plus stables sur le pays" est attendu à partir de mardi et mercredi, sauf pour l'extrême sud-est, entre la Corse et les Alpes du Sud, a fait savoir Sébastien Léas, prévisionniste chez Météo-France.

Les températures devraient aussi baisser et "nous allons retomber sur des valeurs plus proches de celles de saison", a-t-il indiqué.

Vos commentaires