L'Irak publie pour la première fois les noms de 60 "terroristes" recherchés

L'Irak publie pour la première fois les noms de 60

(Belga) Les services de sécurité irakiens ont publié dimanche, pour la première fois, les noms des 60 personnes les plus recherchées pour appartenance au groupe État islamique (EI), à Al-Qaïda ou au parti Baas de l'ancien dictateur Saddam Hussein.

Sur cette liste, dont l'AFP a obtenu une copie, figure notamment la fille de Saddam Hussein, Raghad, qui vit en Jordanie. On y trouve 28 cadres de l'EI, 12 d'Al-Qaïda et 20 baassistes, avec leurs noms, leurs fonctions dans ces organisations, les crimes dont ils sont accusés et, dans la majorité des cas, leurs photos. Toutes ces personnes sont Irakiennes sauf un Libanais, Maan Bachour, accusé d'avoir recruté des concitoyens pour combattre en Irak. Le nom d'Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI, ne figure étrangement pas sur la liste. Interrogé par l'AFP, un haut responsable des services de sécurité s'est refusé d'en donner la raison. "Il s'agit des terroristes les plus recherchés par les autorités judiciaires et les services de sécurité. C'est la première fois que nous publions ces noms qui, jusqu'à présent, étaient secrets", a indiqué la source, précisant que d'autres noms seront publiés plus tard. (Belga)

Vos commentaires