En ce moment
 

L'Iran exhorte le Pakistan à agir "de manière décisive contre les terroristes"

L'Iran exhorte le Pakistan à agir
Des Iraniens portent les cercueils des victimes d'un attentat suicide contre un bus des Gardiens de la Révolution à leur arrivée à l'aéroport d'Isfahan, le 14 février 2019Hamidreza Nikoumaram

Le président iranien Hassan Rohani a exhorté le Pakistan à agir "de manière décisive contre les terroristes anti-Iraniens", lors d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre pakistanais, a-t-on indiqué de source officielle dimanche.

Cette conversation entre M. Rohani et Imran Khan, intervient un mois après un attentat meurtrier contre les forces de sécurité iraniennes dans la province du Sistan-Balouchistan, frontalière du Pakistan.

Téhéran affirme que l'attentat à la voiture piégée ayant tué le 13 février 27 membres des Gardiens de la Révolution, a été commis par un Pakistanais.

L'attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste Jaïch al-Adel (Armée de la Justice), formé en 2012 par d'ex-membres d'une organisation sunnite extrémiste ayant mené une rébellion au Sistan-Baloutchistan jusqu'en 2010 et considéré comme "terroriste" par Téhéran.

Le chef des Gardiens de la Révolution, Mohammad Ali Jafari, avait accusé l'armée et les renseignements pakistanais de soutenir ce groupe. Et l'ambassadrice du Pakistan avait été convoquée au ministère iranien des Affaires étrangères qui avait exhorté Islamabad à "affronter sérieusement les groupes terroristes actifs" à la frontière irano-pakistanaise.

Lors d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre pakistanais samedi soir, le président Rohani a appelé à préserver les bonnes relations entre les deux pays, et accusé les ennemis traditionnels de Téhéran.

"Nous ne devons pas permettre que des décennies d'amitié et de fraternité entre les deux pays soient affectées par des groupuscules terroristes, dont nous savons tous les deux qui les arme et les finance", a dit le président iranien cité dans un communiqué du gouvernement.

Il faisait allusion aux Etats-Unis et Israël, ainsi qu'à l'Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis, qu'il accuse d'aider les groupes jihadistes responsables des attaques menées depuis le Pakistan.

Vos commentaires