En ce moment
 
 

L'Onu appelle à préserver "un climat pacifique" en République démocratique du Congo

L'Onu appelle à préserver

(Belga) Le Conseil de sécurité de l'Onu, en notant la saisie de la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) sur les résultats controversés de la récente élection présidentielle, appelle "à préserver le climat généralement pacifique des élections", dans une déclaration adoptée mardi.

Dans ce texte, les membres du Conseil de sécurité se bornent "à prendre note" des résultats provisoires annoncés le 10 janvier par la Commission électorale et qui consacrent la victoire de l'opposant Félix Tshisekedi aux dépens d'un autre opposant, Martin Fayulu. Ce dernier a saisi la Cour en vue d'une invalidation des résultats de la présidentielle du 30 décembre. Il est indispensable que "toutes les parties prenantes agissent de manière à réaffirmer l'intégrité du processus électoral, à respecter les résultats du scrutin, à défendre la démocratie et à préserver la paix dans le pays", indique le Conseil de sécurité dans sa déclaration. "Toute réserve ou tout litige" doit être exprimé "par le biais des mécanismes et processus appropriés prévus dans la Constitution de la RDC et dans sa loi électorale", ajoutent les 15 membres du Conseil de sécurité, en appelant toutes les parties à s'abstenir de recourir à la violence. Martin Fayulu a dénoncé un "putsch électoral" du président sortant, Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, avec la "complicité" de M. Tshisekedi, et revendique la victoire avec 61% des voix. Si la Cour constitutionnelle confirme la victoire de M. Tshisekedi, le camp présidentiel, qui a obtenu une large majorité aux législatives - jusqu'à 350 sièges sur un total de 500, selon ses dires -, sera chargé de désigner le Premier ministre, conformément à la Constitution. (Belga)

Vos commentaires