En ce moment
 

La deuxième accusatrice de Kavanaugh pourrait aussi témoigner jeudi

(Belga) La Maison Blanche s'est dite "ouverte" mardi à ce qu'une deuxième accusatrice du juge Brett Kavanaugh soit entendue par la commission judiciaire du Sénat jeudi, en même temps que la première femme à avoir accusé d'agression sexuelle le candidat de Donald Trump à la Cour suprême.

"Nous serions certainement ouverts à cela", a répondu lors de l'émission "Good Morning America" la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders à la question de savoir si le président américain serait favorable à une audition de Deborah Ramirez, qui a à son tour mis en cause Brett Kavanaugh ce weekend. "Et cela pourrait avoir lieu jeudi", a-t-elle précisé. "Le président a dit un certain nombre de fois que ces personnes devaient être entendues (...) Laissons-les parler, mais laissons aussi Brett Kavanaugh parler et raconter sa version des faits avant de laisser des accusations décider de son avenir". Ancienne connaissance du juge Kavanaugh, Deborah Ramirez, 53 ans, a déclaré dans le magazine New Yorker que ce dernier avait, lors d'une soirée arrosée à l'université de Yale dans les années 1980, sorti son sexe devant elle, la contraignant à le toucher alors qu'elle le repoussait. Quelques jours auparavant, Christine Blasey Ford, chercheuse en psychologie de 51 ans, avait affirmé que le jeune Kavanaugh et un ami, "complètement ivres", l'avaient isolée dans une chambre et que le futur juge l'avait plaquée sur un lit avant d'essayer de la déshabiller. Profitant de leur ébriété, elle aurait réussi à fuir. Des accusations rejetées en bloc par le candidat de Donald Trump à la Cour suprême, qui a martelé lundi dans une interview-confession avec la chaîne Fox News "n'avoir jamais commis d'agression sexuelle", allant jusqu'à livrer des détails intimes pour tenter de convaincre de son innocence. "Je n'ai pas eu de rapport sexuel, ni rien s'en approchant, pendant toutes mes années de lycée et pendant plusieurs années ensuite", a ainsi révélé le magistrat conservateur de 53 ans pour contredire l'image de jeune fêtard débridé brossée par ses accusatrices. (Belga)

Vos commentaires