La Nasa lance un nouveau satellite météo pour améliorer les prévisions

La Nasa lance un nouveau satellite météo pour améliorer les prévisions
La fusée Atlas V avec à son bord le satellite GOES-S sur son pas de tir, le 1er mars 2018 à Cape CanaveralHandout

La Nasa a lancé jeudi en fin de journée un nouveau satellite météorologique de nouvelle génération qui offre des images en haute résolution des tempêtes au-dessus du continent américain, ce qui permettra d'améliorer considérablement les prévisions météorologiques.

La fusée Atlas V, avec à son bord le satellite GOES-S ("Geostationary Operational Environmental Satellite"), a décollé à 17h02 locales (22h02 GMT) de Cap Canaveral en Floride.

GOES-S est le second satellite de ce genre à être lancé dans le cadre d'un programme mené conjointement par la Nasa et l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Le précédent, GOES-R, a été déployé en novembre 2016. Selon les experts, il a aidé à prédire les nombreux ouragans qui ont frappé les Caraïbes l'été dernier.

Stephen Volz, un responsable de la NOAA, a ainsi expliqué qu'il avait "révolutionné" la manière d'aborder les prévisions météorologiques.

"Cela veut dire que plus de vies sont sauvées et que de meilleures informations environnementales sont mises à disposition pour les responsables locaux", a-t-il expliqué.

Cette nouvelle génération de satellites, dans laquelle la Nasa et la NOAA ont investi 11 milliards de dollars, doit remplacer la flotte actuelle de satellite GOES, qui n'a pas connu de modernisation majeure depuis 40 ans.

Deux autres satellites du programme GOES-R, construits par le groupe américain Lockheed Martin, doivent encore être déployés.

Vos commentaires