En ce moment
 
 

La Transat Jacques Vabre fait le plein avec 60 bateaux au départ

La Transat Jacques Vabre fait le plein avec 60 bateaux au départ
Le skipper Jérémie Beyou sur son Imoca 60 "Charal" à Saint-Malo le 26 octobre 2018 lors de la Route du RhumDAMIEN MEYER

Une grande classique dans la course au large: la Transat Jacques Vabre lance sa 14e édition avec une flotte impressionnante de 60 bateaux sur la ligne de départ dimanche 27 octobre au Havre, à un an du mythique Vendée Globe.

Tous les skippers étaient réunis mardi à deux pas de la Tour Eiffel pour une présentation de cette course bisannuelle en double à destination de Salvador de Bahia (Brésil), qui a fait le plein d'engagés.

En première ligne, 30 Imoca (monocoques de 18 m), ces bateaux stars du Vendée Globe, le tour du monde en solitaire dont la prochaine édition doit s'élancer le 8 novembre 2020 des Sables d'Olonne.

En 2017, ils n'étaient que 13 Imoca à s'être lancés du Havre. Cette année, ils sont deux fois plus, avec surtout six bateaux nouvelle génération, mis à l'eau en 2018 et 2019: ceux de Jérémie Beyou (Charal), Charlie Dalin (Apivia), Thomas Ruyant (Advens for cybersecurity), le Japonais Kojiro Shiraishi, Sébastien Simon (Arkea Paprec) et le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss).

Dotés de foils, des appendices qui leur permettent de "voler" au-dessus de l'eau, ces nouveaux bolides pourraient coller aux bateaux les plus rapides de la flotte, les Multi50 (multicoques de 15 m), attendus au Brésil vers le 7 ou 8 novembre.

"L'arrivée est estimée à dix jours. Les Imoca volent, ils pourraient aussi être très performants", a souligné la directrice de course, Sylvie Viant, qui annonce les premières difficultés au sortir de la Manche avant l'incertitude dans le golfe de Gascogne.

Seuls trois Multi50 seront au départ fin octobre.

En Class40 (monocoque de 12 m), ils seront 27 bateaux partants, dont celui de l'expérimenté Kito de Pavant (Made in Midi) qui, pour sa 10e Transat Jacques Vabre, s'est associé au jeune Achille Nebout.

C'est dans cette classe que la course enregistre le plus jeune navigateur ayant jamais pris part à la Transat Jacques Vabre, avec Basile Bourgnon, qui à 17 ans et 5 mois, marche sur les traces de son célèbre papa, Laurent Bourgnon.

Vos commentaires