En ce moment
 

Le Paraguay ramène à Tel-Aviv son ambassade en Israël

ISRAEL

(Belga) Le Paraguay fait machine arrière : après avoir ouvert en mai une ambassade à Jérusalem, emboîtant le pas des États-Unis, le pays sud-américain a rapatrié mercredi sa représentation diplomatique à Tel-Aviv, déclenchant l'ire d'Israël qui a fermé son ambassade à Asuncion.

Entre-temps, Mario Abdo Benitez a succédé à Horacio Cartès à la tête du pays. Les deux hommes, pourtant du même parti Colorado, avaient des avis divergents sur la question. Dans le communiqué annonçant le retour à Tel-Aviv, le gouvernement paraguayen s'est dit engagé à "contribuer à l'intensification des efforts diplomatiques régionaux et internationaux dans le but de parvenir à une paix élargie, juste et durable au Moyen-Orient". Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a immédiatement réagi en dénonçant une "décision décevante", "de la plus grande gravité", "qui nuit aux relations bilatérales entre les deux pays". Lors du déménagement de la représentation diplomatique de Tel-Aviv à Jérusalem le 21 mai, Mario Abdo Benitez, alors président-élu, avait exprimé son opposition, mais le gouvernement avait maintenu la décision, prise avant l'élection présidentielle remportée par M. Abdo Benitez, descendant de Libanais du côté de son père. Le déménagement de Jérusalemn à Tel-Aviv devrait intervenir "de manière immédiate", a précisé le ministre. De leur côté, les Palestiniens ont annoncé qu'ils allaient ouvrir "immédiatement" une ambassade au Paraguay. Après les Etats-Unis et le Guatemala, l'ex-président du Paraguay Horacio Cartes avait inauguré le 21 mai à Jérusalem la nouvelle ambassade de son pays en Israël, une démarche de rupture diplomatique qui avait indigné les Palestiniens. Le Paraguay était devenu le troisième pays à rompre avec le consensus international qui voulait que les ambassades soient installées en dehors de Jérusalem, compte-tenu du statut disputé de la ville et de la persistance du conflit israélo-palestinien. Le Paraguay fournit 40% de la viande bovine consommée en Israël, sous la supervision d'institutions juives, chargées de faire respecter le cahier des charges pour obtenir le label "casher". (Belga)

Vos commentaires